Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
ACTUALITÉ

Le retour en force des tireurs

Depuis le patch 9.3, la dynamique de la voie du bas a clairement évolué. Certains tireurs délaissés durant les premières semaines de l'année ont refait surface. Les hyper-carrys tels que Vayne ou Jinx ont repris du poil de la bête, et d'une façon générale, les changements apportés à plusieurs objets – Danseur Fantôme, Lame Tempête – ont relégué les mages et autres bruisers sur le banc. Nous sommes aujourd'hui en plein 9.6 (9.7 depuis cette nuit), et il est l'heure de faire le point sur l'état de la voie du bas au niveau compétitif.

Lucian / Ezreal / Kalista : un triumvirat pas encore menacé

Une bonne phase de lane, d'excellents dégâts en fin de partie, une efficacité certaine pour détruire les bâtiments : depuis le début de l'année, Lucian et Ezreal se sont imposés comme les tireurs de référence, le choix de l'un ou de l'autre étant souvent une simple question de goût. La faculté de ces deux champions à dicter le rythme sur leur voie en début de partie, et à récupérer des plaques rapidement (Pistolero pour Lucian, Flux Essentiel pour Ezreal), est bien sûr précieuse, et l'était d'autant plus dans une méta plus vive et agressive ; leur excellent kit pour la fin de partie offre quant à lui des garanties au cas où les hostilités se prolongent. Beaucoup d'avantages et pas vraiment d'inconvénients, la suprémacie des deux héros n'avait pas grand-chose d'étonnant jusqu'ici.

Lucian_Heartseeker

En parallèle, Kalista a signé un retour remarqué. De 32% de présence sur le patch 9.3, elle a atteint les 69% sur le patch 9.4, devant Ezreal et ses 54%, mais derrière les 76% de Lucian ; le 9.5 a entériné sa domination, avec 75% de présence, devant Lucian (51%) et Ez (37%). Avec des pics de puissance très clairs (l'acquisition de la Lame du Roi Déchu et de l'Ouragan de Runaan, notamment), et la faculté d'imposer un rythme soutenu au duo adverse, elle est venue offrir une alternative intéressante et surtout un outil d'engagement et de sauvetage supplémentaire avec l'Appel du Destin ; un élément précieux lors des escarmouches post-niveau 6 vers le Dragon ou de Héraut de la Faille en cas de swap ou de décalage. On constate qu'elle est notamment plebiscitée en Corée, où les équipes l'apprécient en tant que premier pick.

Le popularité d'un champion n'est pas forcément liée à son taux de victoire, et le 9.4 confirme cette vérité. Sur 41 parties, Lucian n'affichait que 41% de victoires ; Ezreal, 42% en 55 sorties. Seule Kalista, avec 57% de victoires en 53 parties, affichait un ratio intéressant. Le 9.5 est en revanche plus clément avec nos stars, Lucian et Ezreal atteignant les 50% de victoires (sur 42 et 30 parties respectivement). 

Draven et Neeko, une petite dose de folie

PrimeTime_Draven

Considéré comme l'un des tireurs les plus difficiles à jouer, Draven est un champion de niche, qui a rarement été aussi en vue qu'en ce début d'année 2019. Sur le patch 9.5, il pointait à 18% de taux de présence, un score honorable, avec 7 sélections pour 18 bannissements. Son utilisateur le plus fréquent ? Byun « Gango » Se-hoon, de KT Rolster, bien connu pour ses prouesses sur le Glorieux Exécuteur en file classée solo. Mais avec deux victoires en cinq matches, il n'a pas réussi à redonner un véritable élan à son équipe, malgré des prestations intéressantes. L'un de nos Français en LEC, Steven « Hans sama » Liv, est aussi connu pour être un grand fan du héros, mais il l'a seulement utilisé deux fois cette saison, contre Excel et Rogue, pour autant de victoires.

En infligeant une énorme domination sur la voie du bas, Draven est un champion difficile à contrôler en début de partie, et sa Division est une arme efficace pour contrer les tentatives d'engagement de champions comme Rakan ou Galio. Néanmoins, il souffre d'un déficit de portée, et surtout d'une croissance bien moins alléchante que d'autres tireurs. Son succès repose alors sur la capacité de son équipe à lui offrir des éliminations et le jackpot qui les accompagne lorsque Draven a accumulé suffisamment d'effets d'Adoration. Une stratégie toujours risquée, qui explique en partie la volonté de nombreux ADCs de se tourner vers des champions toujours utiles et plus fiables.

Neeko

Autre champion atypique, Neeko a visité toute la Faille de l'Invocateur. Bien qu'elle ait surtout fonctionné sur la voie du haut, avec une stratégie de splitpush particulièrement agréable à gérer pour ses adversaires (ironie), certains joueurs ont tenté d'en faire un véritable tireur. Avec un choix d'objets « effets à l'impact » (Lame du Roi Déchu, Lame Enragée de Guinsoo, Au Bout du Rouleau, Ouragan de Runaan...), elle peut devenir rapidement ennuyeuse grâce au passif de son Métaclonage, qui octroie un bonus à ses attaques de base tous les trois coups. Cet élément, son ultime de zone pouvant contrôler les adversaires, et la possibilité de l'itémiser avec de la puissance et de la pénétration magique, ou de la vitesse d'attaque et de l'AD, rappellent à plusieurs égards Kennen, qui, fût un temps, était lui aussi un pensionnaire occasionnel de la voie du bas.

Vayne, Jinx, Ashe, Tristana, Kai'Sa : les hyper carrys de retour

Cela ne vous a pas échappé, un certain nombre de champions oubliés ont refait surface ces dernières semaines. L'exemple le plus frappant est celui de Vayne, champion très apprécié de nombreux professionnels mais difficilement utilisable en compétition... du moins jusqu'à récemment. Grâce à la Guinsoo et la Lame du Roi Déchu, elle n'est plus cantonnée à un rôle très tardif, même si elle reste l'un des tireurs les plus menaçants avec 6 objets. Le nouveau Danseur Fantôme lui convient d'ailleurs très bien, surtout en la présence de nombreux champions très collants, face auxquels il s'avère nécessaire de kite efficacement (un point qui permet aussi à Lucian, Ez et Kalista de rester populaires) : Jarvan, Galio, Nocturne... Le kit de Vayne face aux compositions dive est parfaitement adapté. On a aussi vu la Chasseuse Nocturne utilisée pour contrer des splitpushers pénibles, notamment Yorick.

KDA_Kaisa

Avec 49% de présence, Vayne est pour l'instant l'hyper carry le mieux représenté du 9.5. Kai'Sa, qui reste avant tout une spécialité de la LPL, affiche un taux de présence et un taux de victoires tout deux fortement décroissants depuis 3 patches. 31% de présence, 39 sélections et seulement 15 victoires sur le 9.5. Les changements d'items semblent quelque peu desservir la Fille du Néant, qui souffre face à de nombreux tireurs sur sa voie, sans offrir d'avantages colossaux dans les affrontements de milieu et fin de partie. 

Tristana, elle, reprend justement sa fonction de « contre » à tous ces champions au début de partie poussif et manquant de capacités à nettoyer les vagues de sbires : Vayne, Kalista, Ezreal, Kai'Sa. Son Saut Roquette lui permet de se repositionner efficacement face aux champions de mêlée en vogue dans la jungle et au rôle de support, et sa Charge Explosive permet de récupérer rapidement des plaques de tourelle. La Canonnière pourrait bien faire partie des enjeux centraux des Playoffs sur la voie du bas. 

Moins mobiles, Ashe et Jinx sont aussi en train de devenir des choix viables ; la première vient parfois compenser le manque de possibilités pour engager des affrontements, la seconde sert à s'assurer une fin de partie supérieure (c'est donc sans surprise qu'on la retrouve surtout en LCS pour le moment). 

Jinx

Où sont les mages, avec leurs gestes pleins de charme ? 

Avec tout cela, on ne voit quasiment plus que des tireurs sur la voie du bas. Puisqu'ils sont par nature des « flex picks », c'est-à-dire des champions que l'on peut envoyer au milieu, en bas ou en haut, il est difficile d'évaluer la proportion de bannissements visant à les éviter spécifiquement sur une voie. Si l'on s'intéresse donc seulement au nombre de sélections, Vladimir et Cassiopeia (les deux mages les plus populaires au bot) sont apparus 7 fois chacun sur le patch 9.3, Viktor quatre fois. Dans un registre différent, Yasuo a été selectionné à 9 reprises. 

Soulstealer_Vlad

Sur le 9.5 en revanche, aucun mage ou champion non conventionnel n'a été sélectionné plus d'une fois. Seuls Vladimir, Cassiopeia, Yasuo, Viktor et Taliyah ont été essayés. Cette évolution démontre que la méta est véritablement revenue à une norme que certains accueilleront avec grand plaisir – de nombreux joueurs avaient assez peu goûté l'arrivée fracassante des mages sur la voie du bas il y a un an – tandis que d'autres déploreront le retour d'une forme de statisme, avec une seule catégorie de champions joués au poste de « botlaner ». 

 

Tireurs, réjouissez-vous ! Les ADCs traditionnels sont à nouveau les reines et rois de la méta. Malgré la supériorité de deux ou trois champions sur le reste du groupe (Lucian, Ezreal...), on constate une large diversité chez les héros viables ; on pourrait même aller jusqu'à dire que la voie du bas est en ce moment équilibrée. Si vous souhaitez découvrir l'avis des pros sur les ADCs du moment, n'hésitez pas à aller lire notre interview de trois joueurs de LEC : Hans sama, Crownshot et Kobbe !

Les pros du LEC parlent de la place des ADCs.

Et vous, quel est votre tireur préféré du moment ? Êtes-vous plutôt domination de lane ou teamfights de fin de partie ?