Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS EU 2017 spring split week 9
LCS

Les matchs incontournables de la dixième semaine !

Jeudi c'est parti pour la dixième et dernière semaine du segment de printemps des LCS EU. Pendant quatre jours les dix équipes en compétitions s'affrontent au meilleur des trois manches. Si certaines équipes connaissent déjà leur sort, d'autres se battent encore pour la qualification en play-offs ou pour un meilleur classement. Oui mais voilà, tout le monde n'a pas forcément le temps de tout regarder. Pas de panique, nous avons préparé une petite liste des matchs à ne surtout pas manquer cette semaine. Suivez le guide !

JEUDI

Unicorns of Love contre Splyce à 17h

Dans le groupe B, on connait déjà les équipes qualifiées pour les play-offs, mais cette dernière semaine va déterminer dans quel ordre Unicorns of Love, Splyce et H2K se présenteront en post-saison. Mieux encore, l'affrontement sera globalement direct puisque l'équipe au serpent jaune affronte successivement ses deux concurrents directs.  commencer, donc, par le match de jeudi entre Unicorns of Love et Splyce. Ces derniers, actuellement troisièmes du classement, n'ont pas fait beaucoup d'étincelles cette année. Malgré tout, après un départ relativement difficile, ils ont su engranger suffisamment de victoires pour bien se positionner.

Wunder SPlyce during LCS EU spring 2017 week 7

Wunder est le pilier de cette équipe de Splyce.

Aujourd'hui, ils sont à portée de tir de leurs deux adversaires de la semaine et peuvent espérer accrocher la deuxième place, voire même la première dans le cas improbable où Team Vitality perdrait contre les licornes. Pour l'emporter, Splyce compte comme toujours sur sa grande capacité à jouer la carte et à multiplier les actions bien coordonnées. Ce qui ne veut pas dire qu'elle est dénuée de talents individuels, bien au contraire ! Simplement, ceux-ci se mettent au service du collectif. Martin « Wunder » Hansen, sur la voie du haut, est par exemple souvent le détonateur de son équipe. Certes, ses coéquipiers lui cèdent pour cela une part d'or plus importante que n'importe quel autre toplaner d'Europe. Mais il leur rend bien ! Même s'il est souvent derrière ses deux adversaires de la semaine, Andrei « Odoamne » Pascu et Tamás « Vizicsacsi » Kiss, dans les classements statistiques, il compense en étant indispensable lors des combats par équipe. Comme en témoigne son pourcentage de participations aux éliminations, le plus haut à son poste des LCS EU !

Autre avantage pour Splyce : ils vont pouvoir jouer sans réelle pression. Comme ils ne peuvent pas finir plus bas qu'à la troisième place de leur groupe, ils n'ont rien à perdre et surtout tout à gagner. Ont-ils ce qu'il faut pour réussir ce pari ? Début de réponse donc dès jeudi contre les licornes !

Splyce during LCS EU spring 2017 week 8

Splyce, la petite surprise de la fin de saison ?

SAMEDI

G2 Esports contre Roccat à 19h

Ils l'ont fait ! Roccat est venu la semaine dernière à bout de Misfits et continue sa superbe remontée. Dans le groupe A, la lutte pour la troisième place – qualificative pour les play-offs – reste donc âpre et le suspense est complet. C'est à présent un mur plus insurmontable encore qui se dresse devant l'équipe de Felix « Betsy » Edling. Pour leur dernier match de la saison régulière, ils affrontent G2 Esports, leaders incontestés et invaincus des LCS EU. G2 Esports, lors du segment de printemps, c'est non seulement 11 séries remportées en LCS, mais aussi une machine bien huilée, au sein de laquelle il y a toujours quelqu'un pour garder le cap, même quand l'un de ses compétiteurs a un mauvais jour. Ainsi, Luka « Perkz » Perković, l'un des meilleurs d'Europe sur la voie du milieu, peut se permettre une certaine inconstance et des statistiques assez moyennes, puisqu'il sait que Kim « Trick » Gang-yun – le jungler qui apporte le plus de dégâts à son équipe en LCS EU – ou Jesper « Zven » Svenningsen peuvent reprendre le flambeau à n'importe quel instant de la partie.

Roccat during LCS EU 2017 spring split week 9

Roccat, inarrêtables ?

Une fois encore, nul doute sur le papier quant à l'issue de cette série. Sauf que, depuis plusieurs semaines, Roccat ne cesse de nous surprendre. Nous l'avions annoncé ici même la semaine dernière, ils avaient la possibilité, au mental, de vaincre Misfits. C'est chose faite, en deux manches qui plus est, et la panthère bleue continue sa chasse, plus motivée que jamais.

G2 Esports during LCS EU spring 2017 week 8

G2 Esports doivent rester affutés s'ils veulent terminer la saison régulière sans aucune défaite.

Pour peu que Roccat affiche à nouveau le niveau montré contre Misfits et, sans doute, que leurs adversaires du jour ne soient pas à 100% de leurs moyens, qu'ils soient déjà un peu tournés vers l'après-saison, tout est possible. Comme la semaine dernière, c'est ce qui rend cette affiche si passionnante. La fameuse glorieuse incertitude du sport à l'occasion d'être illustrée comme jamais, l'histoire – peut-être – va s'écrire ce samedi. Runeterra retient son souffle.

DIMANCHE

Misfits contre Fnatic à 19h

Une structure, en Europe, craint plus que toute autre que l'épopée bleue atteigne une apogée nouvelle. Fnatic, c'est bien elle, est cette semaine dans la même situation que Splyce.

Fnatic during LCS EU 2017 spring split week 9

Rekkels et Fnatic peuvent être absents des play-offs des LCS EU pour la première fois de leur histoire.

Comme ceux en jaune, les hommes au maillot orange retrouvent coup sur coup les deux équipes de leur groupe mieux classées qu'elles. Sauf que la différence entre les deux équipes est de taille : Fnatic a absolument tout à perdre cette semaine. Ils doivent obligatoirement remporter la victoire à la fois contre G2 Esports jeudi à 20h et ce dimanche contre Misfits à 19h pour se mettre à l'abri des griffes de la panthère. Une non-qualification de Fnatic en play-offs serait un séisme à l'échelle de sa riche histoire. Si la structure anglaise ne domine plus les LCS EU comme il y a quelques années, elle a toujours su rester au moins compétitive. Jamais elle n'a été absente de l'après-saison depuis la création des LCS, il y a déjà plus de quatre ans. Paul « sOAZ » Boyer et les siens sont donc sous pression comme jamais, sous peine de marquer l'histoire d'une bien triste manière.

Fnatic during LCS EU 2017 spring split week 9

Le vétéran français sOAZ va devoir puiser dans ses réserves pour sortir son équipe de l'ornière.

Pour ne rien arranger, alors que Roccat ne cesse de progresser, Fnatic donne l'impression de stagner de semaine en semaine. Comme on pouvait s'y attendre, le changement d'entraîneur opéré par la structure anglaise très tard dans la saison n'a pas provoqué de véritable coup de fouet. Pire, à en croire les plaintes récentes de Martin « Rekkles » Larsson sur les réseaux sociaux, l'équipe est en proie à des troubles internes importants et ne parvient plus vraiment à distinguer la lumière au bout du tunnel. Mais nul doute que la légendaire organisation et son non moins connu carry AD ne vont pas sombrer sans combattre.

Lundi, n'hésitez pas regarder les autres matchs en replay sur LoL Esports ! Et d'ici là vous pouvez aussi nous laisser un commentaire où vous nous dites ce que VOUS attendez de cette dixième et dernière semaine de saison régulière !