Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
During EULCS 2017 spring split week 8
LCS

Les matchs incontournables de la neuvième semaine

Jeudi c'est parti pour la neuvième semaine du segment de printemps des LCS EU. Pendant trois jours les dix équipes en compétitions s'affrontent au meilleur des trois manches. Trois cartes par série, ça veut dire encore plus de matchs serrés, de stomps infâmes, de victoires volées et de crises cardiaques pour les fans. Oui mais voilà, tout le monde n'a pas forcément le temps de tout regarder. Pas de panique, nous avons préparé une petite liste des matchs à ne surtout pas manquer cette semaine. Suivez le guide !

VENDREDI

Roccat contre Misfits à 17h

Vendredi début avec un match d'apparence très déséquilibré, entre le deuxième et le quatrième du groupe B. Sauf que l'équipe au chat bleu est actuellement en pleine remontée. Alors que la fatidique cinquième place du groupe A leur semblait promise il y a deux semaines encore, l'équipe entraînée par Fabian « Grabzz » Lohmann vient d’enchaîner quatre victoires consécutives. Visiblement libérés par leur victoire contre Origen, Roccat sont depuis venus à bout de Vitality, Giants et surtout Fnatic !

Roccat during EULCS 2017 spring split week 8

Où s'arrêtera la belle histoire du chat bleu ?

Alors, même s'il est probable que Misfits ne fasse qu'une bouchée de leurs adversaires de la semaine, on se prend à rêver à un affrontement épique, à une victoire à l'arrachée de David contre Goliath, de celles dont on fait les légendes. Ce serait d'autant plus fou que les enjeux sont lourds pour Roccat. Là où Steven « Hans sama » Liv et ses consorts sont quasi-assurés de terminer la saison régulière à la deuxième place de leur groupe, rien n'est joué pour la structure allemande. En fonction de ses résultats – et de ceux de ses adversaires directs – cette semaine et la semaine prochaine, elle peut finir le segment aussi bien en relégations... qu'en play-offs !

Alors, Ambrož « Phaxi » Hren et ses coéquipiers peuvent-ils réaliser l'exploit ? Peuvent-ils faire l'impensable ? Que ce soit individuellement, d'un point de vue stratégique, ou pour n'importe quel autre aspect du jeu, ils sont indubitablement inférieurs à Misfits. Leur seul moyen de gagner est donc d'y aller avec leurs tripes. Il va s'agir avant tout d'un test du mental de cette équipes et de sa capacité à résister à la pression. L'enjeu est clair : Roccat a repris son destin entre les mains, il ne lui reste plus qu'à s'en saisir !

SAMEDI

H2K contre Team Vitality à 16h

Le lendemain, samedi, c'est au tour du groupe B de proposer un match très déséquilibré entre le deuxième et le quatrième de sa poule. Sauf que, même avec beaucoup de chauvinisme, il est quasi-impossible d'imaginer Team Vitality vaincre H2K. La structure française est plus ou moins en perdition et doit sans doute déjà se concentrer sur la meilleure façon de se reconstruire à l'issue du segment de printemps.

Pr0lly during EULCS 2017 spring split week 8

Pr0lly s'efforce d'apporter à H2K la régularité qui leur fait encore parfois défaut.

L'intérêt de cette série est avant tout du côté des anglais de H2K. Ces derniers doivent profiter d'un match à priori facile pour travailler sur leur constance. Ils sont capables, en deux semaines, de dominer Misfits avec la manière et de perdre brutalement contre Unicorns of Love. Contre leurs compatriotes du groupe A, ils ont gagné deux manches à zéro, de façon propre, notamment au cours d'un deuxième match à sens unique. Contre les licornes, au contraire, ils ont été surclassés, incapables de même leur prendre une carte. La faute notamment à des débuts de parties hasardeux et à des décisions douteuses lors des moments clés.

Jankos during EULCS 2017 spring split week 8

Jankos va-t-il conserver le contrôle de ses nerfs ?

C'est pourquoi Neil « Pr0lly » Hammad et ses hommes doivent impérativement améliorer leur capacité à jouer à leur meilleur niveau quel que soit l'adversaire ou la situation. Marcin « Jankos » Jankowski et Fabian « Febiven » Diepstraten sont, on le sait, des joueurs émotifs, malgré leur grand talent. Contre Lucas « Cabochard » Simon-Meslet et les siens, ils doivent démontrer qu'ils sont capables de ne pas se laisser emporter par leurs sentiments.

SAMEDI (TOUJOURS)

Fnatic contre Giants à 19h

L'action du groupe A se déplace ensuite samedi en bas de tableau, avec la rencontre entre Fnatic et Giants à 19h. Pour les espagnols, il s'agit de s'accrocher à l'espoir de rattraper la quatrième place et d'échapper au tournoi de relégation. Paul « sOAZ » Boyer et ses camarades de jeu, eux, tentent à la fois d'échapper à une deuxième défaite humiliante de suite contre le dernier du classement et surtout d'assurer leur place en play-offs plus menacée que jamais.

Non seulement Fnatic ne parvient plus à gagner, mais Roccat s'est mis, on l'a dit, à collectionner les victoires. Les oranges ne peuvent plus se contenter d'être l'équipe médiocre qu'ils sont depuis le début de l'année. S'ils continuent de simplement assurer l'essentiel, ils ne sont pas à l'abri d'un faux-pas contre Giants aux conséquences potentiellement désastreuses pour leurs espoirs d'après-saison.

Fnatic during EULCS 2017 spring split week 8

Débarassés de leur entraineur, les joueurs de Fnatic vont-ils repartir de l'avant ?

Fnatic a, sur le papier, des joueurs meilleurs que Giants à tous les postes, mais le niveau affiché ces derniers temps ne rassure pas. La faute, en partie du moins, à des choix de champions peu efficaces et à des tactiques à l'avenant. La structure anglaise en est d'ailleurs bien consciente, puisqu'elle a choisi de se séparer de son entraîneur Nicholas « NicoThePico » Korsgård avant cette neuvième semaine. Est-ce que ça va s'avérer suffisant, aussi vite ? Peu probable. Tout au plus peut-on espérer que ce changement donne un coup de fouet à une équipe qui en a bien besoin.

Dimanche, n'hésitez pas regarder les autres matchs en replay sur LoL Esports ! Et d'ici là vous pouvez aussi nous laisser un commentaire où vous nous dites ce que VOUS attendez de cette neuvième semaine de compétition !