Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Les matchs incontournables de la sixième semaine

Jeudi c'est parti pour la sixième semaine du segment de printemps des LCS EU. Pendant trois jours, les dix équipes en compétitions s'affrontent au meilleur des trois manches. Trois cartes par série, ça veut dire encore plus de matchs serrés, de stomps infâmes, de victoires volées et de crises cardiaques pour les fans. Oui mais voilà, tout le monde n'a pas forcément le temps de tout regarder. Pas de panique, nous avons préparé une petite liste des matchs à ne surtout pas manquer cette semaine. Suivez le guide !

JEUDI

Misfits contre Unicorns of Love à 17h

Les vacances sont pratiquement terminées, mais heureusement les League Championship Series continuent. Jeudi, la suite des rencontres entre les groupes A et B débute par une belle affiche entre Misfits et Unicorns of Love, à 17h. Vaincus pour la première fois de la saison la semaine passée, ces derniers doivent immédiatement réagir. Une deuxième défaite consécutive contre une équipe très bien classée ferait non seulement mauvais genre, mais elle les mettrait surtout à portée de tir d'H2K.

Pour espérer l'emporter, les licornes doivent néanmoins se méfier de leurs adversaires. Les Misfits sont en très grande forme. Ils restent sur trois victoires consécutives, eux qui n'ont perdu que face à G2 Esports cette saison... tout comme Unicorns of Love ! Steven « Hans sama » Liv semble perdre peu à peu de sa nervosité sur scène, ce qui fait de Lee « IgNar » Dong-geun et lui un binôme extrêmement dangereux. Quand on sait que la voie du bas est le principal point faible de l'équipe parée de rose, ceux-ci ont de quoi prendre peur.

Vizicsacsi - Unicorns of Love - EU LCS

Pas question pour Vizicsacsi de vivre deux défaites en autant de semaines.

Les voies individuelles promettent, elles, des affrontements épiques. Sur la voie du haut, Barney « Alphari » Morris impressionne un peu plus à chaque match. La plupart des commentateurs s'accordent à dire qu'il est l'un des trois meilleurs à son poste en Europe. Sauf que celui qui est toujours considéré comme le premier n'est autre que Kiss « Vizicsacsi » Tamás ! Le Hongrois va-t-il asseoir sa domination sur l'Europe ou au contraire passer la main au prodige anglais ?

Power of Evil - EU LCS - Spring split 2017 - week 5 - Misfits

PowerOfEvil va-t-il être le bourreau de son ancienne équipe ?

Sur la voie du milieu, Tristan « PowerOfEvil » Schrage est revenu à son meilleur niveau, il est aussi dominant aujourd'hui qu'il l'était il y a deux ans, alors sous la bannière rose à corne. Est-ce suffisant pour venir à bout de son compatriote Fabian « Exileh » Schubert ? Lui aussi au sommet de son art, l'allemand est un obstacle de taille. Ils est moins régulier que PoE, ce qui peut lui jouer des tours, mais est capable dans un bon jour de surpasser n'importe qui. Comme souvent, ce un contre un va se décider aussi bien sur la carte que dans la tête des joueurs.

Tous doivent en tout cas faire attention à ne pas se faire attraper par Andrei « Xerxe » Dragomir et Lee « KaKAO » Byung-kwon. Depuis leurs jungles respectives, le vétéran coréen et le jeune roumain pratiquent un jeu agressif qui peut faire basculer la série dans un sens ou dans l'autre. Du beau spectacle en perspective.

JEUDI (TOUJOURS)

La suite de la soirée s'annonce tout aussi palpitante, puisque H2K et Fnatic vont en découdre à 20h. Les bleu et blanc ont montré une certaine fébrilité la semaine dernière mais ont assuré l'essentiel pour l'emporter, prouvant au passage leur capacité à renverser le cours du jeu. Il est tout de même probable que cette série leur ait laissé un goût amer en bouche. Ils doivent donc faire mieux cette semaine.

Jankos - Pr0lly - H2K - EULCS - Spring split - week 5 - 2017

Jankos et Pr0lly, un combo toujours redoutablement efficace.

Marcin « Jankos » Jankowski va s'efforcer de donner de l'avance à son équipe en profitant de l'inexpérience de Mads « Broxah » Brock-Pedersen. Le Danois, adepte d'un jeu porté vers l'avant, très actif sur la carte assez tôt dans la partie, fait face ce vendredi à un maître du genre. Encore en rodage, Broxah risque d'avoir toutes les peines du monde à tenir le rythme que le roi du premier sang aime imposer. Pour donner l'impression d'être partout à la fois et quand même garder la main-mise sur les objectifs, Jankos n'a pas son pareil. C'est tout sauf un hasard si H2K contrôle les premiers sang, les dragons et les barons mieux que n'importe qui d'autre en LCS EU.

Malgré tout, si Fnatic parvient à laisser passer l'orage et tient bon pendant les quinze premières minutes de leurs matchs, ils ont les moyens pour redresser la tête. Cette saison, l'efficacité d'H2K a une nette tendance à diminuer avec le temps. Quand on sait qu'ils ont aussi tendance à mettre moins de balises de vision que les Oranges, un scénario où ces derniers terminent victorieux devient tout à fait envisageable. Paul « sOAZ » Boyer et ses coéquipiers ont-ils suffisamment de sang-froid pour ça ? Sont-ils à même d'exploiter les quelques faiblesses adverses pour attaquer un champion isolé et grappiller des objectifs ? Si oui, tout est possible.

VENDREDI

C'est une autre question que se posent les fans de Splyce vendredi à 20h : leur structure favorite va-t-elle continuer de s'imposer comme la gardienne de l'élite cette année ? Cette saison, l'équipe au serpent s'est en effet systématiquement imposée contre les équipes aussi bien ou moins bien classées qu'elle. Moins reluisant, elle a également perdu ses trois séries face à des opposants mieux classés. A l'instar d'un Martin « Wunder » Hansen solide mais pas brillant en ce moment, les hommes en jaune ont du mal à s'extirper du ventre mou de la ligue.

Splyce - EULCS - Spring split 2017 - week 6

Le collectif Splyce est bien rôdé, les individualités doivent à présent s'affirmer sur toutes les voies.

Une situation en partie imputable aux difficultés de Splyce en début de partie. Souvent trop prudents, presque inhibés sur leurs voies, ils se laissent dominer quasi-systématiquement jusqu'aux premiers mouvements importants sur la carte. Chres « Sencux » Laursen et Jonas « Trashy » Andersen ont l'honneur douteux d'être à dix minutes de jeu les plus en retard à leur poste, que ce soit en terme d'or récolté ou d'expérience gagnée.

L'équipe se transforme dès qu'il s'agit de se regrouper et de prendre des décisions stratégiques. Leur macro-gestion est toujours excellente et leur offre la victoire contre des équipes plus indécises ou moins douées sur ce plan, mais ça ne suffit pas contre les meilleurs. Ce vendredi, il va être intéressant de regarder s'ils parviennent à mettre de la pression dès le début du jeu, histoire d'espérer plus qu'une simple qualification en play-off.

Samedi et dimanche, n'hésitez pas regarder les autres matchs en direct et en replay sur LoL Esports ! Et d'ici là vous pouvez aussi nous laisser un commentaire où vous nous dites ce que VOUS attendez de cette sixième semaine de compétition !