Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

Mondial - Qualifications : le best-of de Krok

Tout au long de ce Mondial 2019 de League of Legends, Martin "Krok" Berthelot reviendra sur les moments importants de chaque phase de la compétition. On inaugure cette série avec la phase de qualification, qui a vu 4 nouvelles équipes rejoindre le grand tableau !

LA METHODE CLUTCH

La méthode Clutch Gaming n’est pas la plus simple à exécuter, il faut savamment faire croire à la défaite, et ce, dès la première journée. Alors que le drama autour d’une élimination gronde, et jusqu’à la dernière journée, les Américains doutent ! Mais les tie-break et les 45 parties jouées durant le segment d’été renforcent les Clutch Gaming face à UOL, et heureusement, ils savent encore sortir des parties propres quand il s’agit de matchs clés. On peut compter sur un Huni plein de confiance et deux tireurs par partie pour alimenter les victoires de Clutch Gaming.

Clutch a beau être un diesel, une fois lancé, le bolide ne s’arrête pas, il aura fallu seulement 1h35 de best-of 5 pour venir à bout en 3 parties seulement de l’équipe Turque Royal Youth.

Dans leur élan, les Clutch se sont tout de même découvert. On observe une tendance nette pour aider Huni sur sa voie du haut et on lui laisse beaucoup de ressources. Cependant, derrière Huni se cache un Cody Sun affuté qui régale sur son KDA sur les phases finales des qualifications : 23 executions, 12 assistances et 0 mort : soit un KDA de 35.

LE BULLDOZER COREEN

Damwon, c’est d’abord 4 victoires et 0 défaite dans les matchs de groupe des qualifications. Même si on les retrouve chahutés dans les premiers instants de leurs parties, ils prouvent à travers leurs actions collectives que leur compréhension du League of legends compétitif est largement plus avancée que d’autres équipes présentes durant le Play-In. Face à Royal ou à Flamengo, ils n’ont pas laissé d’options. Cependant, le bulldozer peut parfois rencontrer des soucis lorsqu’on change les règles du jeu, et c’est ce que va prouver Lowkey dans le premier match remporté dans leur confrontation des knockout de qualifications.Un swap et une avance en or confortable pour la Tristana de Célébrity leur permettent de remporter la première partie contre les Coréens mais le vent tourne rapidement et les coéquipiers de Nuguri sans pitié se vengent sur les autres parties. Si Showmaker rassure avec sa Akali ou sa LeBlanc, les efforts de Nuclear pourrait s’avérer insuffisant lorsqu’il s’agira d’aller titiller la Team Liquid ou les Invictus Gaming.

 

LE SPLYCE SHOW

Splyce débute très bien durant ces qualifications et rassure les fans européens, mais le déchirement va être total lorsque sOAZ tire UOL comme opposant à Splyce. Si les serpents semble être les mieux armés, ils vont tomber sur une licorne particulièrement coriace, surtout dans les regroupements d’équipe et ils ont fait de Vizicsacsi leur cible favorite. A chaque match, les Splyce partent sur de bonnes bases en enchaînant les executions et les mouvements vers les objectifs, mais les parties s’enlisent et le late game des Unicorn of Love est souvent très bon, meilleur même que les Splyce pourtant habitué à ce long temps de jeu par partie. Il faudra une cinquième manche haletante pour que les joueurs de coach Duke sécurisent leur place durant la phase de groupe. 

Moins conventionnel que Damwon ou que Clutch, le résultat est identique. Avec Hong Kong Attitude, ces 4 équipes rejoindront la phase de groupe déjà bien rempli par 12 monstres sacrés.

Evidemment les qualifications font plus de déçus que de ravis à travers le monde avec la fin des aventures brésilienne, japonaise ou turque, mais c’est la dure loi de la compétition. Ce dont je suis certain, c’est qu’on est qu’au tout début d’une très belle histoire pour 2019 et quelque soit la méthode, c’est le résultat qui importera ! On se retrouve dans 10 jours pour parler des phases de groupe (en attendant, vous pouvez retrouver Krok sur Twitter)