Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

Mondiaux 2017 : ce qu’il ne fallait pas rater la semaine dernière !

L’heure est au mondial ! Les seize meilleures équipes du monde ont livré cette semaine leurs premiers combats à Wuhan et déjà, nous commençons à entrevoir ce que le championnat nous réserve. Alors qu’il ne reste que peu de temps avant le début de cette deuxième semaine de phase de groupes, faisons le point sur ce que nous avons appris des équipes et du jeu pour mieux comprendre les enjeux des journées à venir.

Seize équipes, vingt-quatre parties jouées, cinquante-six champions présents et d’innombrables encensoirs achetés. La première semaine de phase de poule a été explosive et l’avenir de certaines équipes est d’ores et déjà scellé.

Si certains résultats ne relèvent plus de la surprise, ils n’en restent pas moins impressionnants. De ce côté-là, dans le groupe A, cela concerne évidemment le seed 2 coréen SK Telecom T1. À l’issue de cette première semaine, l’équipe trône en haut de son groupe sur un solide 3-0. Les tenants du titre ont cependant montré quelques faiblesses concernant la gestion de leurs débuts de parties. Un défaut qui a parfois pu les mettre dans des situations difficiles comme l’a montré l’affrontement avec Edward Gaming. Menés de dix mille pièces d’or à vingt-neuf minutes de jeu, l’équipe réalise l’impensable sur une initiation de ‎Lee « Wolf » Jae-wan avec Rakan suivie d’une Onde de Choc de Lee « Faker » Sang-hyeok. SKT reprend alors le contrôle du match et termine la partie une dizaine de minutes plus tard, laissant le seed 1 chinois sur le carreau. Faker et ses hommes cherchent-ils à tester leurs adversaires ? Ou bien s’agit-il ici de soucis plus profonds qui refont aujourd’hui leur apparition ? Difficile à dire pour l’instant, mais une chose est sûre, si SKT domine une fois encore, quelque chose manque à l’équipe pour jouer avec le panache dont on les sait capable. 

Pour les AHQ, la compétition semble compliquée. Malgré des résultats corrects, le style de l’équipe laisse à désirer et leur compréhension de la méta est parfois questionnable. Liu « Westdoor » Shu-Wei, le midlaner aux choix surprenants n’a pas conquis les foules avec son itemisation de Corki et face au niveau du groupe, il semble peu probable que le seed 2 de la LMS avance vers la suite du championnat.

le public derrière Edward Gaming

Malgré leurs résultats, le soutien du public chinois pour Edward Gaming est infaillible !

Concernant EDG, la chute a été brutale et l’équipe n’a pour l’instant pas réussi à trouver une seule victoire. Malgré le combat épique contre SKT, l’équipe apparaît plus faible qu’elle ne semblait l'être. Des solutions en jeu souvent limitées, Kai « Clearlove7 » Ming prisonnier de la brume de sa jungle, et Lee « Scout » Ye-chan bien en dessous de ce que l’on connaît. Le joueur s’est fait prendre à revers par Nicolaj « Jensen » Jensen et son Lucian assisté par Juan « Contractz » Garcia lors d’une partie qui a confirmé la puissance de Cloud9 dans la compétition ! En effet, malgré quelques déconvenues contre SKT, l’équipe américaine a brillé durant cette semaine et s'assoit ici sur une solide seconde place.

B COMME BRUTAL ?

Du côté du groupe B, les choses ont été quelque peu...agitées. Longzhu Gaming, équipe prétendant au titre de cette année, a proposé un jeu un peu plus trouble qu’en LCK mais pas moins terrifiant. Arrivés en Chine avec trois rookies dont Lee « Cuzz » Woo-jin qui a mis un peu de temps à démarrer, le collectif n’a fait que progresser. L’équipe finit sur un affrontement brutal rythmé par les coups de tête du Héraut de la Faille résonnant contre le Nexus de Fnatic. Puisque l’on mentionne l’équipe européenne, tout ne s’est pas passé exactement comme prévu. Surpris par un changement de voie des GIGABYTE Marines, ils perdent leur première partie et enchaînent sur un véritable casse-tête chinois contre Immortals. Entre ratés et belles actions, l’équipe est passée par toutes les couleurs. Bilan des opérations : 0-3 sur cette semaine et une équipe qui n’a plus qu’à espérer des matchs retour parfaits pour forcer un éventuel tie-break. Pour Immortals, le bilan est positif, l’équipe termine ici deuxième de son groupe avec un collectif qui a montré qu’il était présent pour se battre. Lee « Flame » Ho-Jong s’est hissé parmi les meilleurs toplaners de la compétition tandis que la duolane de l’équipe est parvenue à faire trembler les légendaires Kim « PraY » Jong-in et Kang « GorillA » Beom-hyeon !

GIGABYTE MARINES ESPORT

Après une entrée triomphale contre Fnatic, l'équipe vietnamienne s'est retrouvée impuissante face au monument Longzhu

Comment évoquer le groupe B sans parler de l’équipe vietnamienne ! Car de ce côté-là, il y a eu du bon, et du moins bon… Après ce fameux changement de voie « made in 2016 » qui a surpris l’Europe, l’équipe s’est accompagnée seule à son peloton d'exécution en tentant l’impossible contre Longzhu. Le tout, en faisant jouer Phùng « Nevan » Thiện Nhân, initialement remplaçant sur la voie du haut, au poste de support. Difficile de savoir à quoi s’attendre de la part de ces ovnis, car le coach a lui-même affirmé avoir une stratégie différente pour chaque étape du tournoi. Une chose est sûre, les Marines n’ont pas fini de nous surprendre.

RNG AU SOMMET

En progressant vers le groupe suivant, le cas de certaines équipes est quelque peu épineux. À Wuhan, l’ambiance du public était survoltée à chacune des apparitions de Royal Never Give Up. Les dauphins de la LPL ont fait le spectacle contre chacun de leurs adversaires et nous avons pu découvrir une toute nouvelle facette de l’équipe. Si les prouesses mécaniques des joueurs ne sont plus à prouver, l’équipe a montré de sages décisions macro et une science de la patience qui jusqu’ici ne leur était pas connue. Jian « Uzi » Zi-Hao, emblème de l’équipe, a confirmé son statut de joueur de haute volée assisté par Shi « Ming » Sen Ming, rookie et support de l’équipe. Ce dernier et Liu « mlxg » Shi Yu ont montré qu’ils étaient les pièces maîtresses de la macro RNG. De façon globale, l’avenir de la composition chinoise semble tracé pour la suite de la compétition.

Certains joueurs de l’équipe chinoise ont d’ailleurs déclaré qu’ils attendaient voir G2 s’illustrer à leur côté pour sortir des groupes. Pour l’instant, cela semble compromis et le bilan est mitigé pour G2 Esports. L’équipe a montré qu’elle était capable du meilleur comme du pire et pour l’instant, il y a de plus gros poissons présents. Tandis que la duolane composée de Jesper « Zven » Svenningsen et Alfonso « Mithy » Aguirre Rodriguez semble avoir fait ses preuves, quelques doutes planent toujours sur l’état de forme de Kim « Trick » Gang-Yun. L’avenir de l’équipe est loin d’être scellé mais si les G2 veulent espérer avancer vers les quarts, ils devront tripler d’efforts lors des matchs retour.

Mithy déçu après la défaire contre la Chine. L'équipe peut-elle se relever ?

Mithy déçu après la défaire contre la Chine. L'équipe peut-elle se relever ?

Concernant Samsung, le bilan est similaire, l’équipe ne parvient toujours pas à retrouver sa grandeur d’antan et se laisse déstabiliser trop facilement. Quelques erreurs de drafts et Kang « Haru » Min-seung qui ne parvient toujours pas à retrouver sa place font du Samsung actuel l’ombre de leur potentiel. Le seed 3 de la LCK annonce qu’il y a encore beaucoup de travail pour espérer prétendre au titre de cette année. Derniers de leur groupe sans trop de surprises, il ne reste au 1907 Fenerbahçe que peu de jours dans la compétition. Ici, l’équipe ne fait pas le poids, et malgré Kim « Frozen » Tae-il et son Ekko et quelques actions de Ege « padden » Acar Koparal, le verdict est sans appel. 

L'IMPASSE MEXICAINE

Ce qui s’est passé dans le groupe D n’était certainement pas anticipable. Initialement surnommé « groupe de la vie » par TSM, le bilan de cette semaine est une situation triangulaire qui sera mortelle à une grosse équipe de la compétition. La Team WE, Misfits et Team SoloMid sont tous les trois ex aequo et devront livrer un combat sans merci pour avancer vers Guangzhou. Seuls de leur côté, les Flash Wolves ont subi le même sort qu’ EDG. Avec un jeu tirant trop souvent dans la longueur, ils se sont noyés dans des compositions qu’ils n’ont pu maîtriser.

Beaucoup d'émotion côté Misfits après l'affrontement contre TSM. L'équipe devra maintenir ses efforts pour survivre à cette semaine 2

Beaucoup d'émotion côté Misfits après l'affrontement contre TSM. L'équipe devra maintenir ses efforts pour survivre à cette semaine 2

La grande surprise de ce groupe reste sans aucun doute Misfits qui sont venus à bout de la Team SoloMid lors du dernier match de leur semaine ! Une bataille acharnée lors de laquelle le français Steven « Hans Sama » Liv a brillé. À en croire Hussain Moosvi, le coach de l’équipe, nous ne sommes pas au bout de nos surprises concernant les capacités de progression de l’équipe. Sortie des phases de qualification, la Team WE a montré qu’elle n’était pas là pour rigoler. Su « xiye » Han-We, Xiang « Condi » Ren-Jie et Jin « Mystic » Seong-jun sont les clés qui déverrouillent toutes les portes pour l’équipe et à l’heure actuelle, l’équipe chinoise possède toutes les armes pour espérer avancer dans la compétition.

Après une saison épatante, l'équipe confirme ici que cette année, TSM compte aller loin

Après une saison épatante, l'équipe confirme ici que cette année, TSM compte aller loin

Pour finir, le seed 1 américain a montré qu’il était bien plus solide que l’an passé. Malgré une contre-performance de Dennis « Svenskeren » Johnsen et des choix de composition parfois discutables, l’ensemble des joueurs ont montré un beau visage qui annonce une semaine mouvementée pour ce groupe D. Un meilleur contrôle de leur early et une capacité à remonter des situations difficiles qui font de Søren « Bjergsen » Bjerg et son équipe de serieux candidats au reste du mondial. 

Alors que le calme est revenu à Wuhan, les équipes s'apprêtent à mener un combat sans relâche pour avancer dans l'arbre de tournoi. Cette semaine, chaque groupe aura sa journée, et de ces seize équipes qui sont entrées dans la compétition, seulement huit sortiront vainqueurs de cette phase de poule. 
 

Que nous réserve cette semaine ? Quelles équipes s'avanceront doucement vers le carré final ?