Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

Pyke Toplane : comment G2 a transformé la méta mondiale

Le Mid-Season Invitational 2019 a été plein de surprises. Outre la victoire inattendue de Team Liquid contre les favoris, Invictus Gaming, en demi-finale, c'est principalement l'Europe qui a brillé durant ce tournoi international. La « super team » de G2 est désormais sur le toit du monde, et a établi les règles de la méta actuelle pour que les autres équipes l'imitent. Parmi les nombreuses innovations des champions en titre du LEC, celle que l'on retiendra du MSI sera le Pyke Toplane, joué à trois occasions par Martin « Wunder » Hansen.

Plus d'un tour dans son sac

G2 Esports est réputée comme une des écuries les plus innovantes du monde. Capables de trouver de nouveaux champions pour répondre à toutes les situations, mais aussi de les jouer à deux, trois voire quatre positions différentes afin de rendre leurs adversaires confus, les rois d'Europe ont plus d'une corde à leur arc. Lors du MSI 2019, la méta du tournoi favorisait les personnages à distance sur la voie du haut, comme Jayce ou Kennen, pouvant harceler les adversaires au corps-à-corps. La stratégie de G2 a donc été de laisser un champion de ce type à l'équipe adverse, mais de prévoir un contre : Pyke.

Si le nombre important de champions que G2 est capable de jouer devrait handicapper la maîtrise des joueurs dessus, Wunder semblait très à l'aise sur son Pyke.

Wunder a ainsi pu évoluer à trois reprises sur l'Eventreur des abysses, pour trois victoires, profitant au début de l'effet de surprise contre SK Telecom T1. Ensuite, si l'option de jouer Pyke sur la voie du haut était connue des autres équipes, c'est la flexibilité du champion qui est entrée en jeu. En effet, il est facile de le sélectionner en début de draft pour une formation comme G2, puisqu'il a déjà été joué par le passé par Mihael « Mikyx » Mehle, mais également par Rasmus « Caps » Winther. Dans une méta où les flex picks sont si primordiaux, il n'est pas étonnant de voir G2 remporter le tournoi grâce à l'un d'entre eux.

Pourquoi Pyke sur la voie du haut ?

Pyke ne doit pas être vu comme un champion à jouer sur la voie du haut en toute situation. Il est avant tout un personnage de niche, qui excelle dans certaines situations et est particulièrement faible dans d'autres. S'il peut facilement être mis en difficultés par des combattants au corps à corps ou des assassins, comme Riven ou Jax par exemple, c'est face au poke qu'il trouve tout son intérêt. Grâce à son passif, il profite d'une régénération très importante lorsqu'il prend des dégâts, pour peu qu'il sorte de la vision de l'adversaire. Grâce à cette spécificité, il peut facilement tenir les premiers niveaux sans prendre trop de retard, avant de prendre le contrôle de la partie.

Le but des runes est de survivre le début de partie grâce à Après-coup, tandis que les objets privilégient les dégâts et la mobilité globale.

Le but des runes est de survivre le début de partie grâce à Après-coup, tandis que les objets privilégient les dégâts et la mobilité globale.

Deux choses lui permettent d'être réellement efficace une fois qu'il a quelques niveaux et objets : sa capacité à aider son jungler à gank sa lane, et sa mobilité pour décaler. Pyke dispose d'un étourdissement avec son Ressac fantôme (E), et d'un harpon pour attirer les adversaires sur lui ou derrière lui, rendant la tâche très facile pour n'importe quel allié de venir l'aider à tuer son vis-à-vis. Néanmoins, une fois le Tiamat et les Bottes de mobilité acquis, son plan change radicalement : pousser la vague de sbires sous la tour adverse le plus vite possible, et se rendre sur les autres voies pour aider ses alliés. Grâce à son invisibilité et ses nombreux contrôles, Pyke est extrêmement dangereux s'il arrive à trouver des cibles isolées.

S'il ne peut pas se permettre de complètement abandonner la voie du haut non plus, un bon joueur de Pyke peut se rendre sur la voie du bas, aider ses coéquipiers à prendre un doublé et revenir sur sa lane en ayant seulement raté une ou deux vagues de sbires. Cette stratégie lui permet également d'esquiver partiellement la dure tâche de tenir un Jayce ou une Neeko en 1v1 lorsque ceux-ci deviennent d'excellents duellistes, puisqu'il ne passera que peu de temps à proximité de son vis-à-vis

Une influence dans le monde entier

Historiquement, c'est principalement de la Corée que sont venues les principales innovations qui ont influencé la méta mondiale, au niveau compétitif comme en partie classée. Pourtant, suite à cette utilisation incongrue de Pyke qu'a montré G2, cette stratégie s'est répandue sur tous les serveurs. Le champion, qui n'était généralement utilisé qu'au rôle de support, est devenu un contre très prisé face aux équipes qui voulaient sélectionner à l'aveugle un personnage sûr à distance.

Lors de la deuxième semaine du LEC, c'est cette fois-ci Luka « Perkz » Perković qui a évolué sur Pyke sur le voie du bas, montrant une fois de plus la profondeur du champion pool de G2 Esports.

Lors de la deuxième semaine du LEC, c'est cette fois-ci Luka « Perkz » Perković qui a évolué sur Pyke sur le voie du bas, montrant une fois de plus la profondeur du champion pool de G2 Esports.

G2 Esports n'est pas seulement une « super team » qui remporte des tournois parce qu'elle a les meilleurs joueurs à chaque position. Ce qui fait sa force, c'est sa capacité à modifier les règles du jeu en sa faveur, à toujours réfléchir à de nouveaux moyens d'avoir une longueur d'avance sur ses adversaires.

Aujourd'hui, le Pyke sur la voie du haut n'est qu'un exemple des nombreuses innovations qui ont su amener G2 à être la meilleure équipe européenne de l'histoire de League of Legends, et peut-être même la meilleure équipe du monde à l'heure actuelle. Si elle a pu révolutionner la méta lors du MSI 2019, nulle doute qu'elle saura continuer sur cette voie maintenant que tous les projecteurs sont braqués sur elle.