Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
Open Tour France

Qualifier de Valenciennes : ce qu'il fallait retenir

Ce dimanche, l’Open Tour France faisait son grand retour après plus de deux mois de pause estivale. Avec une scène un peu transformée depuis l’étape montpelliéraine (absences de Millenium et d’ARMA Team, Made in France est devenu Supremacy, quelques changements de joueurs dont on ne sait pas s’ils sont provisoires ou définitifs), on a tout de même senti que ce qualifier faisait figure de reprise pour la plupart des formations. Mais alors que retenir de ce dernier ?

LA PERF'

Depuis sa victoire dans le qualifier de la Lyon e-Sport, Vitality évoluait dans l’ombre du trio de tête GamersOrigin/Gentside/Team LDLC. Mais ce dimanche, l'équipe a su saisir sa chance, l’équipe étant la seule du top 4 à ne pas avoir opéré de changement pour ce tournoi, et s’est imposée au terme d’une finale particulièrement serrée. On notera la très bonne performance de son duo mid/jungle, bluerzor et Pretty, durant la demi-finale contre la formation GO, amoindrie en l’absence temporaire de Tonerre, mais également l’excellent teamfight qui a permis aux coéquipiers de Shemek de l’emporter contre Team LDLC.

LE PICK

Sur League of Legends, on ne peut pas être amateur de beau jeu sans être fan de Caps, le midlaner de Fnatic. Et évidemment, lorsque le nouveau midlaner de Solary, Tio, décide de s’essayer à la dernière trouvaille du joueur danois, à savoir Wukong sur la voie du milieu, on ne peut qu’apprécier et souligner la performance. Terminant sur un score de 10/4/5, l’ancien de Lunary était aussi surpris que ses adversaires du montant de dégâts infligés par son champion.

LA PARTIE

Si la première partie de la journée sert normalement à se mettre en jambes, les joueurs de Supremacy, qui évoluaient auparavant chez Made in France, ne sont pas de ce genre de personnes. En effet, 16 minutes et 21 secondes, c’est le temps qu’il leur aura fallu pour terminer leur rencontre contre les joueuses d’Out of the Blue en début d’après-midi, avec une avance de presque 13.000 d’or au moment de l’explosion du Nexus. Impressionnant !

LA PARTIE (2)

Après un match rapide, nous avons eu droit à une rencontre particulièrement longue et tendue entre Solary et la nouvelle formation SoonTM. Pendant plus de 52 minutes, les deux équipes se sont rendues coup pour coup, le Varus de Wakz répondant à la Caitlyn de Neylan. Désavantagés par la perte de ses tourelles de Nexus, Trayton et les siens ont dû agir prudemment, mais c’est finalement sur un ultime de Ryze que la formation de Vince est parvenue à s’imposer au bout du suspens.

LE CHIFFRE

62, c’est le nombre d'executions effectuées par Gentside et Lunary durant leur rencontre en quart de finale. Au milieu de ce chaos ambiant, le nouveau jungler des noirs et blancs, Bloody, a su tirer son épingle du jeu en terminant sur un score de 14/2/12, et ce malgré la Camille de Chap. Plutôt pas mal pour sa première fois contre l’équipe la plus surprenante du circuit.

LES CLASSEMENTS

Grâce à sa victoire, Vitality Academy se rapproche du trio de tête, mais va devoir confirmer lors des prochains événements si elle souhaite participer aux European Masters. À noter l’accession au top 8 de SoonTM, tombeur de Solary, de Ding esports (la nouvelle équipe de Fr4id et Nolan), mais également de ROG School qui sera défrayé pour la première fois, ainsi qu’une nouvelle apparition de Lunary.

classement qualifier valenciennes
classement general valenciennes

LA SUITE

Ce qualifier comptait pour la Valenciennes Game Arena qui aura lieu 13 et 14 octobre prochain. En attendant, le qualifier pour l’ESWC Metz se déroulera dans deux semaines, suivi de son étape de l’Open Tour deux semaines plus tard, les 8 et 9 septembre. Les inscriptions pour Metz sont d'ailleurs déjà ouvertes, et si vous voulez participer à l'aventure, tous les détails se trouvent à cette adresse !