Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
SAV qui peut

Yasuo, retour remarqué en compétition

Chaque semaine dans le « SAV qui peut », nous décryptons un élément de jeu ou autour du jeu. Après avoir écrit sur le calcul du score de vision, la rune Conquérant ou encore la malédiction (supposée) du Côté Rouge, parlons aujourd'hui de Yasuo et de son retour remarqué dans les grandes compétitions internationales.

Yasuo, la terreur des files classées, est de retour en compétition après une longue période de disette (30 picks au sein des régions majeures entre le début de la saison 6 et ce MSI). Les coupables ? Quelques joueurs participant au Mid Season Invitational, dont le principal instigateur n’est autre que le midlaner danois de Fnatic, Rasmus « Caps » Winther. Leur crime ? Rendre un peu plus populaire le Disgracié auprès du grand public.

POPULARITE EN HAUSSE

Pour preuve, au cours de la semaine dernière, le champion a été sélectionné dans 20.10% des parties classées, contre 19.89% au cours du mois précédent, tandis que son taux de bannissement a grimpé, passant de 46.86% à 51.24%, faisant de lui le personnage le plus souvent banni au cours de la semaine écoulée en Europe. Ses dates concordent avec le début de la phase de groupe du MSI. Mais si les joueurs professionnels s’intéressent de nouveau à Yasuo, c’est que les choses ont changé. Explications.

Yasuo

Le patch 8.6 a apporté beaucoup de changements sur la Faille, dont notamment deux nouvelles runes : Conquérant et Chrysalide. Ces deux runes correspondent parfaitement à ce dont avait besoin Yasuo. Alors qu’aucune Rune fondamentale ne lui correspondait totalement, Conquérant est arrivé au pied levé pour combler ce manque en augmentant sa puissance via les dégâts bruts, tandis que Chrysalide, une fois couplée à Plaque d’os, permet au Disgracié de mieux tenir sur sa phase de lane et d’accumuler ses objets. Enfin, dans la liste des modifications apportées au jeu, on notera deux changements favorisants Yasuo puisque les Tabis ninjas ont subi un nerf sur leur statistique d’armure, tandis que l’Embrasement a vu ses dégâts augmenter, ouvrant plus de fenêtres de kill.

UN COURANT FAVORABLE

Tous ces changements ont poussé Yasuo vers la midlane, alors qu’il avait plutôt tendance à évoluer sur la toplane, et la méta compétitive sur cette voie a petit à petit tourné à son avantage. Corki, Azir, Galio ou bien Malzahar ont tous plus ou moins disparu alors qu’ils étaient capables à divers degrés de gêner le Disgracié dans sa progression. De plus, les principaux junglers tanks, Sejuani en tête, ont fait place à des champions moins résistants tels que Trundle, Olaf ou Graves, que Yasuo est capable de tuer si ces derniers s’avèrent être trop imprudents lorsqu’ils tentent de le ganker.

Tous ces éléments mis bout à bout donnent donc à Yasuo une phase de lane renforcée, moins de personnages capables de lui nuire et plus d'opportunités de tuer ses opposants. Néanmoins, qui dit partie compétitive dit synergie et teamfight. Cet aspect est également à prendre en compte puisqu’à chacune de ses apparitions, le Disgracié était accompagné de champions capables d’activer son ultime, que ce soit Trundle, Sion, Braum ou encore Galio.

 

Si sur ce MSI, Yasuo n’atteint que 33.3% de victoire en 9 sélections, les joueurs ont néanmoins réalisé un certain nombre d’actions spectaculaires. Comme à chaque fois qu’un pick sortant de l’ordinaire est sélectionné au plus haut niveau, certains joueurs veulent imiter et reproduire ce qu’ils ont vu dans leurs parties classées. Malheureusement pour nous cette fois, Caps et ses compères ont réveillé les Jean-Hasagi, pour le plus grand malheur de nos SoloQ. Alors un conseil pour les prochains jours, sortez couverts ; après tout bannir Yasuo est une action qui ne vous prendra pas plus de 5 secondes à effectuer !

 

Les précédents SAV qui peut :

Et comme d'habitude, n'hésitez pas à nous soumettre dans les commentaires des sujets de SAV qui peut, nous essaierons d'y répondre dans les plus brefs délais !