Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

Entretien avec sOAZ : son départ de Fnatic et son désir de retrouver le Mondial

Le joueur vétéran a hâte d’écrire un nouveau chapitre de sa carrière avec Misfits. Réussira-t-il à retrouver la plus grande compétition de LoL ?

Il a gagné de nombreux titres des LCS EU, il a participé à de nombreux tournois internationaux, et l’année dernière, il a même joué pendant la grande finale du Mondial. Il joue à League depuis presque neuf ans, et il est le joueur ayant joué le plus de matchs professionnels en Europe (368 matchs, NDLR). Et pourtant, Paul « sOAZ » Boyer n’a que 25 ans. Il commence un nouveau chapitre de sa carrière au sein de Misfits et du LEC, et il est déterminé à ce que cela ne soit pas le dernier.

« Du moment que je reste bon dans le jeu, je continuerai à jouer pendant de nombreuses années », nous dit sOAZ après le premier jour de compétition du LEC. C’est une période excitante pour le League of Legends européen, et même s’il est maintenant considéré comme un vétéran du jeu et qu’il a passé la majorité de sa carrière au sein de Fnatic, sOAZ entame quelque chose de nouveau au sein d'une nouvelle équipe.

« Je viens d’avoir 25 ans, mais j’ai l’impression d’être bien plus vieux que ça », nous dit-il, repensant à sa carrière. « Je ne dirais pas que j’ai été chanceux, mais mon style de jeu est parfait pour ma voie, et c’est pourquoi j’ai pu rester à ce niveau aussi longtemps. Je ne pense pas que cela changera. Même si le jeu change, j’ai toujours réussi à m’adapter. Donc je ne pense pas que cela changera, sauf si mon envie de jouer diminue. »

A photo of Misfits during Week 1 of the LEC

« Pour la compétition, tu utilises ta passion. C’est toujours intéressant pour moi, et c’est pourquoi je continue à jouer. J’aime jouer avec une équipe et affronter d’autres joueurs, j’aime la compétition, aller dans des stades et voyager. »

Avec le départ qu’a connu Misfits dans le LEC, tout porte à croire que sOAZ pourra continuer à voyager avec sa nouvelle équipe. Il pense qu'elle possède quelques similitudes avec Fnatic.

« Selon moi, notre équipe est, d’une certaine manière, similaire à Fnatic, mais avec un style très différent. Par exemple, Hans est un joueur très agressif. Fnatic a tendance à jouer beaucoup au milieu et en bas, c’est un peu la même chose pour nous en ce moment. Mais les joueurs jouent un peu différemment. C’est le même concept, mais avec des joueurs différents et une dynamique différente. »

sOAZ and Maxlore embrace during Week 1 of the LEC

« Chaque fois que vous changez d’équipe, vous oubliez la plupart des petites choses que vous faisiez avec vos anciens coéquipiers. Par exemple, mon dernier souvenir avec Fnatic est que nous avons joué le Mondial. Aujourd’hui, je suis dans une nouvelle équipe, et il faut réapprendre toutes les bases ensemble. La communication, le plan de jeu, toutes ces petites choses que vous aviez par le passé, mais qu’il faut acquérir à nouveau. C’est un défi, surtout dans la première partie du Segment de Printemps. »

L’un des importants changements du Segment de Printemps est le départ de sOAZ et Rasmus « Caps » Winther de Fnatic. N'oublions pas également le début catastrophique de Fnatic avec un score de 0-4, quelques mois seulement après la finale du Mondial.

« Ils ne jouent pas comme durant le Mondial », dit sOAZ en essayant de justifier le mauvais départ de son ancienne équipe. « Ils semblent manquer de confiance dans leur jeu. »

« Tout le monde pensait que Fnatic allait battre SK, mais nous savions que SK était une bonne équipe aussi. Avant la première semaine du Segment, la plupart des équipes n’ont eu que quelques semaines pour jouer ensemble. Certaines vont trouver leurs repères plus rapidement, mais les équipes avec les plus grosses attentes vont, à un moment ou à un autre, augmenter leur niveau de jeu, car elles ont de meilleures individualités. C’est parfaitement normal pour une équipe d’avoir besoin de temps pour développer une synergie. »

A photo of Fnatic during Week 1 of the LEC

Il n’y a aucune tension entre Fnatic et sOAZ, qui sur la fin, a passé plus de temps sur le banc en tant que remplaçant de Gabriel « Bwipo » Rau. Il ne semble pas non plus avoir hâte de battre son ancienne équipe durant la compétition.

« Pour moi, Fnatic est une équipe comme une autre », dit-il. « Je n’y pense pas trop, la seule chose qui m’importe, c’est de nous voir progresser durant le Split. Mon but n’est pas de battre Fnatic ou une autre équipe en particulier, je veux pouvoir participer au Mondial et éventuellement le gagner, c’est mon objectif ultime. Plutôt que de penser à battre Fnatic ou au potentiel de G2, je me concentre sur mon équipe et moi-même, pas sur les autres. »