Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
ACTUALITÉ

Un été en Corée : le calme avant la tempête

Pour la première fois depuis trois ans, la Corée a échoué lors d’un tournoi international. Alors forcément, le reste du monde se met à rêver : l’outrageuse domination imposée depuis de longues saisons par le Pays du Matin Calme arrive-t-elle à son terme ? Même si la réponse à cette question sera fournie lors des prochains championnats du monde – qui auront lieu… en Corée ! – le segment estival de la LCK devrait déjà nous donner quelques indices. Il est donc l’heure d’un passage en revue des forces en présence !

Comme toujours, le plateau est bien garni pour cette nouvelle saison de LCK. Malgré un groupe de tête bien déterminé, le milieu de tableau sera très dense et voir l’un des outsiders s’inviter au sommet de la hiérarchie ne serait pas forcément une surprise. Surtout lorsqu’on compte parmi ces seconds couteaux une équipe du calibre de SKT T1, ou bien Generation G, anciennement KSV et Samsung, autrement dit, les champions du monde en titre…

LCK_2018_Spring_Playoffs_Bracket

Le résumé des play-offs du Spring Split.

Les favoris : Kingzone DragonX, Afreeca Freecs, KT Rolster

Kingzone DragonX

Très clairement au-dessus du lot durant le Spring Split, Kingzone DragonX se présentait au MSI avec un statut de grandissime favorite. Pourtant, l’écurie coréenne s’est inclinée face à la tempête RNG, emmenée par un titanesque Jian « Uzi » Zi-Hao. Entre des faiblesses surprenantes affichées en phase de groupes, et une fragilité inattendue en Bo5, les doubles tenants du titre de LCK ont confirmé les craintes émises lors des derniers Worlds, après le cinglant 3-0 encaissé face à Samsung Galaxy. 

Néanmoins, il serait bien candide d’enterrer une équipe d’une telle qualité. Lorsque nous avons demandé à Kang
« GorillA » Beom-hyeon, après la demi-finale remportée face à Flash Wolves, ce qui permettait encore à lui et Kim
« PraY » Jong-in de progresser, sa réponse fut limpide : « Tant que nous n’aurons pas gagné de titre international, nous continuerons à tout donner ». Si la botlane de légende est remontée à bloc pour l’été, les futurs adversaires de Kingzone ont du mouron à se faire.

Afreeca Freecs

Excellente surprise du printemps, les Afreeca Freecs sont parvenus à surmonter le départ de leur toplaner et capitaine Jang « MaRin » Gyeong-hwan pour se hisser à la deuxième place de la ligue. Avec une lecture intelligente de la méta, un Lee « Spirit » Da-yoonde retour à son meilleur niveau, et un Lee « Kuro » Seo-haeng versatile sur la voie du milieu, les Freecs ont rompu avec leur image d’équipe excitante mais peu fiable. Ha « Kramer » Jong-hun a affiché une solidité inattendue, bien aidé par Park « TusiN » Jong-ik, admirable durant toute la saison.

C’est désormais l’heure de la confirmation pour Afreeca. Les grosses écuries coréennes ayant l’habitude de hausser le ton durant la deuxième moitié de l’année, il faudra être solide pour résister au retour annoncé de SKT T1 et de Generation G. Si les Freecs parviennent à suivre le rythme de la méta, ils pourraient bien valider leur ticket pour les Worlds. 

KT Rolster

La dernière équipe à faire figure d’épouvantail est aussi celle dont les fans commencent à trouver le temps long. KT Rolster court toujours après un titre en LCK, malgré de nombreuses places sur le podium final ; à défaut d’une victoire lors de ce segment estival, l’historique structure coréenne saurait aussi se satisfaire d’une qualification aux championnats du monde, qu’elle a vu lui filer entre les doigts deux années consécutives. 

KT_Ucal_2018_SummerSplit

Ucal est prêt pour l'été.

Entre autres arguments de choc, KT va surtout pouvoir s’appuyer sur le jeune Son « Ucal » Woo-hyeon, désormais titulaire plus ou moins indiscutable en lieu et place d’un Heo « PawN » Won-seok hélas toujours gêné par ses problèmes de dos. Ce dernier manquera d'ailleurs la première moitié du Split ; nous lui souhaitons donc un prompt rétablissement. Lee « Rush » Yoon-jae a aussi profité de la fin de saison pour faire ses premiers pas dans la jungle, bien que Go « Score » Dong-bin reste le maître stratège de l’équipe. Ces deux alternatives pourraient permettre à KT Rolster de franchir le dernier cap avant d’arriver en terre promise. Mais attention, Song « Smeb » Kyung-ho et Kim « Deft » Hyuk-kyu ont encore prouvé que leurs genoux tremblaient dans les moments les plus importants ; un travail mental sera indispensable. Rien d’impossible toutefois : KT est justement parvenue à repousser ses vieux démons face à SKT…

Les prétendants aux play-offs : SK Telecom T1, Gen.G, Griffin, Hanwha Life Esports, Jin Air GreenWings

SK Telecom T1

Depuis 2014, SKT n’avait pas connu une situation aussi délicate. Au fond du gouffre durant les premières semaines du printemps, les hommes de Kim « kkOma » Jeong-gyun ont finalement terminé quatrièmes du segment, mais en affichant un niveau de jeu bien inférieur à celui du trio de tête. Un cinq de départ incertain et des remplaçants pas toujours fiables ; la structure la plus titrée du monde a cette année bien du mal à trouver un équilibre, difficultés symbolisées par la tentative de faire jouer Lee « Wolf» Jae-wan au poste de jungler – idée rapidement mise de côté. 

Cet été, SKT devrait tenter d’injecter du sang neuf à l’équipe. En profitant des « Scouting Grounds » coréennes, cette stratégie pourrait tourner autour de jeunes joueurs prometteurs, auxquels il serait plus simple d’inculquer « l’esprit SKT ». Lee « Faker » Sang-hyeok, lui, semble en avoir sous le pied après un Spring Split en demi-teinte ; ces renforts, couplés à un Bae « Bang » Jun-sik de retour à son meilleur niveau, seront-ils suffisants pour ne pas revivre l’échec de la saison 4, lorsque SKT n’était pas parvenue à se qualifier aux Worlds ?

Gen.G

Pas d’inquiétude, vous connaissez Gen.G. Mais les champions du monde en titre ont perdu, en même temps que leur sponsor Samsung, la rigueur et la solidité qui leur avaient permis de se hisser au sommet. Il est normal que l’obtention du Graal soit suivie d’une forme de torpeur, mais le naufrage collectif de Gen.G – alors KSV – lors du printemps a de quoi inquiéter. Lee « Crown » Min-ho, jadis prétendant au titre de meilleur midlaner du monde, n’a trouvé le succès qu’avec Vel’Koz, tandis que la botlane Park « Ruler » Jae-hyuk et Jo « CoreJJ » Yong-in n’est plus que l’ombre du duo impitoyable des derniers Worlds.

GenG_Fly_2018_SummerSplit

Fraîchement rentré d'Amérique du Nord, Fly vise son premier titre en LCK.

L’arrivée de Song « Fly » Yong-jun, ancien midlaner de KT Rolster et FlyQuest, pourrait être le déclic attendu. Son style atypique peut offrir un nouvel élan à des Gen.G dont les stratégies ne correspondent plus à la méta. La concurrence induite par ce renfort a également de quoi secouer Crown, qui reste un joueur au potentiel gigantesque.

S’il paraît aujourd’hui improbable de voir Gen.G participer aux prochains championnats du monde, la qualité de l’effectif n’a pas disparu pour autant. Et depuis deux ans, l’équipe s’est montrée à l’aise dans l’exercice sous haute tension des Regional Qualifiers. Alors, l’espoir est toujours permis…

Hanwha Life Esports

Hanwha Life Esports, c’est le nouveau nom des surprenants Rox Tigers. Bien qu’ils aient échoué aux portes des play-offs, en craquant lors de leur dernier match, les Rox ont proposé un Spring Split de grande qualité. Sans compter de véritable star dans ses rangs, cet effectif homogène a notamment pris le scalp des KT Rolster. Le jeune Kim « Lava » Tae-hoon continue de monter en puissance, partageant la midlane avec l’expérimenté Lee « Kuzan » Seong-hyeok ; Kim « Key » Han-gi, support atypique révélé il y a deux ans chez ESC Ever, reste lui un détonateur intéressant, même si son style de jeu est plus conventionnel qu’auparavant.

Il est difficile de savoir si Hanwha va pouvoir confirmer son bon printemps. Comme d’habitude, les favoris vont hausser le ton durant l’été, laissant moins d’espace aux outsiders, qui n’en ont déjà pas beaucoup lors du Spring Split. Les anciens Tigers auront en tout cas une petite ouverture pour se faufiler en play-offs, mais il faudra jouer des coudes dans un milieu de tableau qui s’annonce très dense.

Griffin

Victorieuse lors du tournoi de qualification face à Kongdoo Monster et MVP, Griffin est une équipe particulièrement prometteuse. Portée par l’excellent Lee « Tarzan » Seung-yong dans la jungle (sans rire) et le prodige Park « Viper » Do-hyeon au poste de carry AD, la structure a lourdement dominé les Challenger Series coréennes : 28 victoires pour seulement 2 défaites ! 

Griffin_Viper_2018_SummerSplit

Le prodige Viper va devoir faire ses preuves face aux meilleurs ADCs de Corée.

Avec des joueurs aussi talentueux à tous les postes, Griffin aura véritablement une carte à jouer lors de ce segment estival. Si leur manque d’expérience face aux meilleures équipes du monde rendra l’accession aux play-offs difficile, les Griffons pourront miser sur leur fougue pour dynamiter le milieu de tableau et, sans doute, constituer un match piège pour le haut du panier. De récentes (et inquiétantes) rumeurs envoyaient Tarzan et Son « Lehends » Si-woo, le support de l’équipe, en Chine ; mais le roster ayant été confirmé officiellement il y a quelques jours, nous aurons le plaisir de voir évoluer l'effectif au grand complet durant les prochains mois !

Jin Air Green Wings

Même si le constat est pénible, l’avenir des Jin Air semble voué à d’éternelles désillusions. Et l’épitaphe est toute trouvée : « Teddy ne peut pas tout faire ». Avec un ADC aussi remarquable, Jin Air a effectivement remporté quelques victoires de prestige, face à Afreeca Freecs ou SK Telecom T1. Hélas, cela est insuffisant, et le staff de la structure semble bien en peine de trouver une solution durable aux problèmes qui gangrènent l’équipe depuis des années : entre autres, une attraction mystérieuse pour les parties excessivement longues, qui illustre des difficultés chroniques à adopter un style de jeu proactif. 

Bien sûr, tout n’est pas perdu pour Jin Air. Solidement installée en LCK depuis des années, la structure n’est passée qu’une fois par le pénible tournoi de promotion pour sauver sa tête. Lee « Grace » Chan-ju et son remplaçant Yoon
« Justice » Seok-joon, sur la voie du milieu, ont montré d’indéniables qualités. Mais le mal est plus profond ; la priorité pour les jaune et vert est toujours de trouver une véritable identité. Cela étant dit, lors de l’été dernier, nous avons pu apercevoir une équipe plus incisive et parfois très séduisante. Si Jin Air parvient à retrouver cet allant, et à ne pas retomber dans ses travers, les play-offs deviendront soudainement un objectif sérieux. 

Le bas de tableau : MVP, bbq Olivers

Il est toujours difficile de condamner certaines équipes avant même le premier match de la saison. Toutefois, MVP et bbq Olivers n’abordent pas l’été sous les meilleurs auspices. Toutes deux ont achevé le printemps avec un score global de 6-12 assez faible mais certainement pas honteux, et une huitième place conjointe. MVP a dû passer par le tournoi de promotion, échouant face à Griffin mais s’imposant d’une courte tête contre Kongdoo Monster.

IgNar_2017_WorldChampionship

L'an passé, IgNar a fait le bonheur des Misfits. Mais ses chances de retrouver les Worlds en octobre sont minces...

Malheureusement, en l’absence de ces derniers, les deux structures apparaissent véritablement comme les plus faibles du panel estival. Pourtant, il est assez facile de mettre en avant leurs qualités.

bbq a par exemple proposé des innovations intéressantes, sous l’impulsion de son support Lee « IgNar » Dong-geun, bien connu en Europe, qui a su profiter à merveille du TP sur les supports pour trouver toujours plus d’engagements astucieux. Kang « Tempt » Myung-gu et Jang « Ghost » Yong-jun, dans les rôles de carrys, ont aussi su se mettre en valeur, avec toutefois un manque de régularité rédhibitoire. 

MVP, dont le support Jeong « Max » Jong-bin était lui aussi annoncé comme un futur géant, a par moment réussi à retrouver la créativité qui l’avait menée à une quatrième place de LCK l’an passé. Les fulgurances de Na « Pilot » Woo-hyung et An « Ian » Jun-hyeong ont aussi rapporté quelques points précieux. Mais comme pour toutes les équipes en difficulté au niveau compétitif le plus élevé, il reste encore à MVP – et bbq – ce dernier palier à franchir pour savoir prendre une partie en main et la mener de bout en bout sans trembler. Ce sera peut-être pour cet été…

LCK_2018_ChampionshipPoints

 

Cela conclut notre tour d’horizon des équipes en lice pour ce Summer Split coréen !

Qui dispose selon vous des meilleures chances de s’imposer ? Quelles seront les trois équipes à se qualifier pour les championnats du monde qui auront lieu, justement, en Corée ?