Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

Quelles chances pour l'Europe ?

Après une semaine intense de Play-in, la phase principale du Mondial va débuter mercredi, et la phase de groupe s’annonce d’ores et déjà excitante. Pour l’Europe, il est l’heure de montrer une fois de plus aux yeux du monde que nous pouvons rivaliser avec les équipes asiatiques, comme nous l’avons fait au cours des dernières années. Quelles sont les chances pour les trois effectifs qui représenteront les LCS EU, et quels sont leur différents styles ? C’est le programme de ce nouvel article sur le Mondial 2018.

FNATIC, L'ESPOIR EUROPEEN - GROUPE D

Fnatic est l’équipe européenne la plus emblématique de la scène compétitive de League of Legends, et elle nous a rappelé pourquoi cette année en remportant les deux segments de la saison. Grâce à la synergie du duo mid/jungle, qui parvient généralement à prendre un avantage et à le transférer par la suite sur la voie du bas, la formation n’a pas de réelle faiblesse. Sur la voie du haut, sOAZ est un roc, capable de survivre au début de partie même sans l’aide de ses alliés, tandis que Bwipo est plus un joueur qui demande des ressources, ce qui permet à la formation d’être très polyvalente. Avec les qualités de ses deux carries, Rekkles et Caps, Fnatic peut aussi bien adopter une stratégie axée sur le combat d’équipe de fin de partie que sur une pression forte exercée en début de partie, par exemple.

 

 
fnaticworlds2

Fnatic a dominé les LCS EU cette année car elle a les deux meilleurs carries de la ligue, Caps et Rekkles, respectivement MVP du segment d’été et de printemps.

Par chance, Fnatic a atterri dans un groupe sans équipe coréenne, et a donc toutes les cartes en main pour accéder aux quarts de finale. 100 Thieves, qui est le représentant le plus faible des LCS NA, ne devrait pas poser de problèmes, tandis que G-REX a dû dévoiler sa main lors du Play-in ce qui la met en désavantage. Le réel adversaire dans ce groupe sera le deuxième seed de la LPL, Invictus Gaming, et notamment le coréen Rookie. Réputé comme le meilleur midlaner du tournoi, son style de jeu est à l’image de celui de ses alliés : agressif et axé sur la domination de lane. Si Fnatic parvient à survivre au début de partie contre IG, et à capitaliser sur le mental fragile de JackeyLove, qui est un ADC encore inexpérimenté à l’international, il est possible pour l’escouade européenne de prendre la première place du groupe. Si c’est le cas, les chances d’une nouvelle demi-finale pour l’Europe seront grandement augmentées.

TEAM VITALITY, UN TIRAGE DIFFICILE - GROUPE B

Durant la première moitié du segment d’été, et après avoir dépassé toutes les attentes au printemps, Vitality semblait réellement perdue et ne plus avoir d’identité. Heureusement, l’arrivée de Kikis dans la jungle a apporté un second souffle à la formation qui s’est forgée un nouveau style lui permettant de remporter neuf de ses dix dernières parties de la saison régulière. Cette nouvelle équipe joue sur le début de partie : Jiizuke et Attila sont mis sur des champions qui peuvent push leur voie rapidement et décaler, tandis que Kikis passe sa vie dans la jungle adverse avec un champion agressif. Toutefois, si cette stratégie ne parvient pas à amasser un avantage conséquent, les joueurs sont souvent en difficulté en milieu et fin de partie, ne sachant pas réellement comment contrôler le Baron Nashor.

 
vitalityworlds

Kikis est rapidement devenu le fer de lance de l’organisation Vitality, et son rôle sera décisif si elle veut créer la surprise durant les phases de groupe.

Si Fnatic a été chanceuse lors du tirage, ce n’est pas le cas de Vitality qui, pour sa première qualification au Mondial, se retrouve dans le « groupe de la mort ». En effet, avec RNG et Gen.G dans la même poule, respectivement vainqueurs du MSI et champions du monde en titre, l’espoir de se qualifier en quarts de finale est très mince pour Jiizuke et ses coéquipiers. Ils ont toutefois le potentiel de jouer l'équipe poil à gratter, étant reconnus pour leurs compositions originales qui pourraient prendre leurs adversaires par surprise. S’il semble presque inconcevable qu’elle parvienne à surpasser les équipes chinoises et coréennes, Vitality est capable de voler une victoire ou deux, et devrait être meilleure que Cloud9 qui a montré de réelles faiblesses lors du Play-in.

 

G2 ESPORTS, UN ECHEC DEJA ANNONCE ? - GROUPE A

Après avoir reformé presque entièrement son effectif autour du midlaner Perkz avant le début de la saison, G2 Esports a dû retrouver une identité. L’équipe est passée durant l'année d’un style orienté vers une excellente gestion de la stratégie et du contrôle de la vision en milieu de partie pour accumuler un avantage, à une méthode plus simple qui consiste à dominer les voies du milieu et du haut et à snowball. Perkz et Wunder ont la responsabilité de carry, car la voie du bas est extrêmement vulnérable et a montré à maintes reprises son inefficacité à exercer de la pression. Ainsi, une grande partie de ce plan repose sur les épaules de Jankos pour donner un avantage à ses solo lanes, bien qu’il soit réputé pour son irrégularité.

 
g2worlds

Wunder va devoir se surpasser s’il veut montrer qu’il est le meilleur toplaner européen, car la voie du haut sera très difficile dans son groupe.

Problème : G2 n’a pas été convaincante au cours de son parcours au Play-in. Après avoir été mise en difficulté par plusieurs équipes Wildcards, la formation européene se retrouve dans un groupe difficile, à l’instar de 2017. Avec le deuxième seed coréen, Afreeca Freecs, et les Flash Wolves qui ont montré une performance honorable lors du MSI, les quarts de finale semblent compliqués à atteindre. Même si Perkz et Wunder jouent au meilleur de leur niveau, ils devront affronter des prodiges tels que Kiin, Maple et Kuro qui leur donneront du fil à retordre. Enfin, les Phong Vũ Buffalo, représentants du Vietnam, ont le potentiel de surprendre tout le monde comme avaient pu le faire les GIGABYTE Marines l’an dernier, ce qui réduit encore les chances des samouraïs.

 

Vous l'avez compris, cette année, l’espoir pour l’Europe repose essentiellement sur les épaules de Fnatic. Entre son tirage de groupe plus clément et la domination qu'elle a montré au cours de la saison, Fnatic représente la meilleure chance européenne. Mais à G2 Esports et Vitality de faire mentir les pronostics pour ravir les supporters de l'Europe !

 

Pour rappel, la phase de groupe débutera le 10 Octobre en Corée du Sud. Vous pouvez retrouver les dates des différents matchs dans notre guide du mondial.