Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
SAV qui peut

Wukong, King de la voie du milieu

Chaque semaine dans le « SAV qui peut », nous décryptons un élément de jeu ou autour du jeu. Après avoir parlé de la domination du nouveau Aatrox, de la stratégie « Funnel comp » ou encore de la rune Timing Parfait, penchons-nous sur le retour surprise de Wukong sur la voie du milieu.

Wukong fait partie de ces champions qui n’ont jamais été vraiment prisés en compétition, considérés comme injouables ou globalement trop faibles pour être une option viable. Cependant, ces personnages arrivent régulièrement à faire leur trou en file classée, pour des raisons parfois un peu obscures, ce qui leur permet d'apparaître au plus haut niveau. Récemment, on pourra citer Nocturne, 24 picks (dans les régions majeures) entre 2015 et 2017 contre 167 cette saison, Maître Yi au début du segment d’été grâce à son association avec Taric ou encore Quinn, absente de la scène compétitive depuis sa création en dehors du printemps 2016, qui a fait quelques apparitions notables ces dernières semaines. Le retour de Wukong, disparu depuis l’été 2015, est un cas typique de ce type de champion.

LES CHANGEMENTS

Le Roi des singes est un personnage rarement modifié, car s’il n’est pas apprécié en compétition, son pourcentage de victoire en partie classée est, depuis plusieurs saisons, toujours resté supérieur à 50%, le plus souvent vers 52, avec un pic à plus de 58% durant l’année 2017. En somme, le personnage est tout à fait viable en SoloQ, bien que relativement peu populaire (entre 4 et 7% de présence), et plutôt équilibré. Et l’on sait tous que l’équilibre d’un assassin est assez dur à trouver. Ainsi, Wukong n’a reçu que deux changements directs depuis sa dernière apparition, sur les patchs 7.22 et 8.6.

wukongsplash

Sur le premier, le Roi des singes a vu ses statistiques de base en armure et en dégâts d’attaque être augmentées, mais ces changements correspondent à l’arrivée des nouvelles runes et donc de l’augmentation des statistiques de base de tous les champions. Le 7.22 a aussi augmenté de 5 les dégâts à tous les rangs de Nimbus (E). Concernant le patch 8.6, ce dernier a augmenté la statistique de croissance en dégâts d’attaque du champion et amélioré le ratio de dégâts d’attaque totaux de l’Écraseur (A).

 

À noter également que certains changements apportés ailleurs dans le jeu ont eu un impact sur le Roi des Singes. Le premier est la baisse de la statistique d’armure de base de la plupart des ADCs sur le patch 8.11. Ainsi, un Wukong équipé d’un objet de létalité et de la rune Ruée offensive pouvait très rapidement obtenir des dégâts bruts sur un Carry AD. Enfin une autre modification liée aux ADCs a aidé le singe : les améliorations faites à la Lame de la tempête. Car si cet objet était avant tout destiné aux tireurs, notre star du jour l’apprécie grandement, devenant même un achat incontournable en deuxième ou troisième choix.

 

Mais est-ce que ces modifications expliquent à elles seules le retour de Wukong en compétition ? Un peu, mais elles sont pour la plupart négligeables.

 

ALORS, POURQUOI CE RETOUR ?

Comme expliqué en introduction, il arrive que certains champions oubliés fassent leur retour le temps de quelques patchs ou pour seulement une poignée de parties, simplement parce qu’une ou plusieurs équipes l’ont testé et approuvé, et le Wukong mid de Caps est un exemple parfait. Dans un épisode de la série vidéo sur l’équipe League of Legends de Fnatic, « Legends in Action », le coach de la formation, Dylan Falco, explique ce phénomène : « Certains champions sont historiquement mauvais quand ils deviennent très forts en SoloQ. Certaines équipes refusent de les essayer, mais nous avons des joueurs très ouverts d’esprit. » Il évoque également qu’ils avaient essayé Wukong dans un format de Funnel Comp, mais qu’ils n’étaient pas entièrement convaincus. Après d’autres tests, ils sont arrivés à la conclusion que le champion était parfaitement jouable, mais qu’il n’était pas utilisable dans toutes les situations.

 

En effet, le Roi des Singes apporte, sur la voie du milieu, un potentiel de duel comparable à Irelia, tout en étant meilleur dans les affrontements d’équipes. S’il reste moins mobile et relativement plus fragile que cette dernière, son invisibilité et l’effet de surprise qu’il apporte sont des avantages non négligeables. De plus, ses énormes dégâts lui permettent d’évoluer dans un rôle d’assassin en début de partie puis de devenir une redoutable force d’engagement une fois les équipes regroupées.

 

C’est donc contre Misfits, durant la semaine 5 des LCS EU, que Caps a pu incarner pour la première le Roi des Singes. En jouant parfaitement autour de son midlaner, Hylissang et Broxah évoluant beaucoup autour de la voie du milieu, Fnatic a su prendre l’avantage et s’est facilement défait de Misfits qui n’était pas préparé à affronter ce champion. Avec une composition d’équipe similaire contre Splyce trois semaines plus tard, Caps fera à nouveau étal du potentiel énorme du personnage, notamment en combat d’équipe.

En conclusion, on peut dire que Wukong est un personnage très situationnel. Dans les deux parties de Fnatic avec ce champion, on peut observer des circonstances très similaires : Gragas, Sejuani et Pyke pour sOAZ, Broxah et Hylissang, un mage pour Bwipo et surtout un manque de sorts de contrôle et de capacités à désengager le combat pour l’équipe adverse. Cependant Caps a démontré que le personnage avait du potentiel, et le voir ressortir de manière occasionnelle durant les phases finales voire aux Worlds, s’il ne subit pas de changements directs ou indirects, est plus qu’envisageable.