Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
Fnatic Academy Logo

Kikis

Mateusz Szkudlarek
Fnatic Academy Logo
  • 2.4 Ratio KDA
    #54 au(x) eu 2017 summer
  • 8.2 Sbires tués par min
    #32 au(x) eu 2017 summer
  • 65% Participation aux éliminations
    #49 au(x) eu 2017 summer
Mateusz 'Kikis' Szkudlarek
  • 2.4 Ratio KDA
    #54 au(x) eu 2017 summer
  • 8.2 Sbires tués par min
    #32 au(x) eu 2017 summer
  • 65% Participation aux éliminations
    #49 au(x) eu 2017 summer
Fnatic Academy: Top

Biographie

S’il existait un concours du joueur à avoir parcouru le plus d’équipes dans sa carrière, Mateusz « Kikis » Szkudlarek en serait sûrement le grand favori. Le Polonais a déjà porté les couleurs de plus de 20 équipes en 5 années, tantôt en toplane, tantôt en jungle et parfois même en midlane. Alors qu’il n’a que 15 ans, Kikis commence la compétition et participe à des dizaines de tournois. Les résultats sont parfois au rendez-vous, comme quand il envoie au tapis une équipe coréenne en 2011 et obtient la 2e place du tournoi international World Cyber Game ou quand il remporte la Gamers Assembly 2012 face à des équipes européennes comme Counter Logic Gaming Europe.

En 2014, Kikis participe à la première édition des Challenger Series de printemps, mais son équipe Pulse Esports est rapidement éliminée. La seconde édition est davantage un succès. Avec Denial eSports, le Polonais parvient à accrocher la 3e place des play-offs et décroche ainsi son ticket pour le tournoi de promotion. Malheureusement, le joueur et son équipe s’inclinent face à l’équipe sortante, Copenhagen Wolves et échouent à la porte des League of Legends Championship Series.

La saison estivale des Challengers Series de Kikis suit le même schéma : élimination précoce lors de la première édition, accès au tournoi de promotion avec SK Gaming Prime — une équipe différente — lors de la seconde puis échec face à l’équipe issue des LCS, cette fois-ci Gambit Gaming. Finalement, Kikis rejoint une équipe qui, elle, est parvenue à se qualifier aux LCS : Unicorns of Love.

C’est dans cette structure que Kikis connaît ses plus grands succès. Aussitôt arrivé dans le club très fermé des licornes capables de tenir une souris, aussitôt il dispute une compétition internationale : les Intel Extreme Masters San Jose. Le Polonais, dans tout son art, innove comme personne. Face à Team SoloMid, il invoque Twisted Fate jungle et se saisi de l’enchantement Dévoreur, avec lequel il connaît un grand succès et marque les esprits. UoL parvient finalement à se hisser en finale, où l’équipe s’incline face à Cloud9. En LCS, Kikis se montre au niveau et tient tête aux meilleurs. Son équipe se hisse à la très correcte 5e place de la saison régulière. Aux play-offs, il étonne à nouveau en jouant un Shaco très convainquant face à Gambit Gaming. En demi-finale face à SK Gaming, le premier de la saison régulière, il sélectionne Gnar jungle et participe à la victoire de son équipe. La belle aventure se termine sur une finale très serrée dont Fnatic est le seul vainqueur.

Avant la fin de la saison régulière d’été, Kikis quitte Unicorns of Love et rejoint Gamers2. Il aide l’équipe à se hisser à la 3e place des Challengers Series puis contribue à la qualifier aux LCS en s’imposant face à SK Gaming. Depuis, le joueur a cédé sa place de jungler et est retourné à ses premiers amours : la voie du haut.

Historique

Infos sur le joueur

  • Poste

    Top
  • Pays d'origine

    Poland

Stats par champion

Camille

Camille

Joué
5
Victoire
0
KDA
1.4
Gragas

Gragas

Joué
3
Victoire
1
KDA
3.5
Renekton

Renekton

Joué
3
Victoire
1
KDA
2.8