Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Qui, et quand : la voie du haut pour Fnatic et iG

Le problème du top laner qui jouera en premier pour Fnatic et iG ne prend pas en compte le fait que la force des deux formations est leur flexibilité.

Les changements de top laner de Fnatic et Invictus Gaming ont d'étranges similitudes.

Les deux équipes utilisent un joueur plus jeune dans une méta privilégiant les carrys, et elles possèdent également un top laner qui a plusieurs années de compétition internationale derrière lui. Mais ce qui est encore plus bizarre, c'est que les deux équipes n’ont vraiment utilisé ce deuxième joueur qu’à la suite d'une blessure avant les playoffs de printemps, ce qui les a forcées à aligner une formation manquant d'entraînement pour faire face à la compétition régionale.

Ces similarités sont vraiment étonnantes.

En ce qui concerne le Championnat du monde, ces grandes coïncidences ne peuvent que nous faire nous poser cette question : quel top laner jouera dans le Bo5 le plus prestigieux de l'année ?

Fnatic et Invictus Gaming ont toutes les deux commencé la saison 2018 avec deux top laners dans leur formation. Pour Fnatic, Gabriël « Bwipo » Rau a rejoint l'équipe en tant que remplaçant en janvier 2018, et il semblait que cela allait être son poste pour la majorité de l'année.

Le 28 mars, quelques jours avant la demi-finale contre Team Vitality, le top laner habituel de Fnatic, Paul « sOAZ » Boyer, a pris les fans par surprise en annonçant qu'il ne pourrait pas jouer pour son équipe durant les playoffs.

Bien que les Fnatic semblaient impossibles à arrêter, les analystes hésitaient tout de même à pronostiquer de larges victoires. Mais durant la demi-finale et la finale de printemps, l'équipe n'a perdu qu'une seule partie avant de se qualifier pour le Mid-Season Invitational.

Quand il a dû assurer le poste de sOAZ, Bwipo manquait clairement d'expérience, que ce soit au niveau régional ou international. Les champions de Bwipo (comme Sion ou Ornn) pouvaient absorber la pression afin de permettre à son jungler de se concentrer sur une autre partie de la carte, mais il a souvent eu du mal à contrer la pression du jungler adverse lorsque Mads « Broxah » Brock-Pedersen n'était pas dans les parages. Les Fnatic se sont qualifiés pour les playoffs du MSI, mais ils n'ont pas gagné une seule partie dans le bracket.

Dans les LPL, Invictus Gaming a connu le même sort après une qualification directe pour les demi-finales en ayant perdu qu'un seul Best of 3 sur 19. Lee « Duke » Ho-seong et Kang « TheShy » Seung-lok ont tous les deux rejoint Invictus Gaming lors de la saison 2017, mais l'équipe a montré une nette préférence pour le jeune joueur. L'équipe s'est lancée lors du Summer Split 2017 quand TheShy s'est réellement imposé. La jeune équipe d'iG a réalisé un dive derrière les tourelles d'inhibiteur avant la 15e minute, et depuis, elle a laissé de côté son top laner ancien champion du monde.

Durant le Spring Split 2018, Duke n'a joué que 8 parties sur 42. iG préférait avoir la possibilité de dominer trois voies grâce à TheShy, et le fait que l'équipe allait représenter la Chine au MSI semblait être une évidence.

Juste avant la fin du Spring Split, TheShy a subi une blessure, comme sOAZ. Duke devait revenir dans l'équipe d'Invictus Gaming jusqu'à la fin du Split.

Notons que Duke s'en est bien sorti durant les playoffs des LPL contre Royal Never Give Up et Rogue Warrior. Malheureusement pour iG, la saison triomphante s'est terminée lors d'une demi-finale en cinq parties quand les Royal Never Give Up ont intelligemment choisi d'attaquer leur duo mid-jungle. Les RNG sont allés à Berlin et ils ont remporté le second titre des MSI pour la Chine, tandis que Duke, TheShy et le reste de l'équipe les regardaient de chez eux.

TheShy in the World Championship semifinal

Pour Fnatic et Invictus Gaming, on peut dire que les blessures du Spring Split n'ont eu des effets néfastes que pendant une courte période. L'ajout de Bwipo et Duke dans les plans de Fnatic et iG après que sOAZ et TheShy ont dominé le split a permis aux équipes de se renforcer à long terme.

Bwipo et Duke ont bien plus joué durant le Summer Split 2018. Bwipo a occupé deux rôles différents pour Fnatic, il a remplacé sOAZ et Martin « Rekkles » Larsson selon la situation. Jouer dans les mêmes parties que sOAZ a fait ressurgir la différence entre les deux joueurs. L'expérience de ce dernier lui a toujours permis d'être plus créatif. Il tente plus fréquemment d'influencer la voie du milieu, il sait parfaitement utiliser Téléportation, et il sait préparer ses vagues de sbires pour un gank ou pour s'enfuir.

Bwipo a adopté un style de jeu plus agressif quand il a joué des mages sur la voie du bas de son équipe. Il a pu ajuster son positionnement selon le style de jeu utilisé et se familiariser avec une grande variété de champions, dont certains joués par Rekkles.

Duka a permis à Invictus Gaming de mieux terminer ses matchs. Les fans de SK Telecom T1 de 2016 se souviennent sûrement du Duke qui s'entêtait à split-pusher, mais le Duke d'Invictus Gaming a su profiter des embuscades de son équipe ou des victimes trouvées dans la jungle par le Varus de Yu « JackeyLove » Wen-bo pour engager le combat. Les deux joueurs préfèrent les carrys, mais Duke et TheShy se sont partagés le travail : Aatrox et ses contres pour l'un, Gangplank et les destructeurs de tourelles comme Camille pour l'autre. Duke sait terminer une partie, mais la folie de TheShy a permis à iG de revenir dans tellement de matchs qu’abandonner le Baron une ou deux fois n’est pas dramatique.

La méta de la voie du haut a été si différente pour toutes les régions, que pouvoir changer de joueur à ce poste dans ce Championnat du monde semble être, pour une fois, le choix le plus judicieux. Avant le Mondial, Sion et Ornn étaient très présents lors des playoffs, mais Aatrox, Urgot et Camille ont permis au split-push de revenir en force. Seules les équipes polyvalentes allaient survivre.

Huit équipes sur les seize s'étant qualifiées pour la partie principale du Mondial avaient un jungler pour remplaçant. Six avaient un top laner, mais seules deux équipes ont fait jouer les deux durant l'évènement, et elles se sont qualifiées pour la finale.

Bwipo at the World Championship Semifinal

Les formations de Fnatic et Invictus Gaming ont pu faire face à toutes les surprises que la méta de la voie du haut de ce Mondial a mises sur leur chemin. Au début du tournoi, Sion et Ornn étaient les vedettes, et les top laners d'iG et Fnatic savaient parfaitement les utiliser, mais cette année passée à changer entre sOAZ et Bwipo, et Duke et TheShy a permis à Fnatic de jouer des mages comme Viktor ou Swain, et à iG d'ajouter Fiora ou Jayce à la liste des contres d'Aatrox.

Quand on tente de savoir quel top laner devrait jouer pour Fnatic ou Invictus Gaming, on tombe souvent dans le piège de penser que sOAZ et Duke ne jouent que des tanks, et que Bwipo et TheShy jouent des carrys. Duke a prouvé qu'il savait jouer Ryze, Aatrox et Irelia lors de ce Mondial, et le vaste choix de champions de sOAZ ainsi que sa capacité à en maîtriser toujours plus montrent que les choses ne sont pas aussi simples. sOAZ ne doit pas se contenter d'absorber la pression de TheShy, ou l'inverse.

Il faut prendre en compte tous les avantages que la voie du haut procure à Fnatic et Invictus Gaming. Durant le match contre KT Rolster, iG a décidé de faire jouer Duke dans la partie quatre à la place de TheShy, après une défaite amère survenue à cause d'une décision difficile prise en fin de partie avec une Fiora en split-push. TheShy est ensuite revenu dans la partie cinq afin de remporter le match pour son équipe. Dans la finale des playoffs des LPL, iG a fait la même chose en commençant avec TheShy, puis en faisant jouer Duke pour la deuxième partie. Cela a permis à l'équipe de revenir et de remporter le match lors de la troisième partie.

Fnatic n'utilise pas sOAZ de la même manière, mais lors de la seule défaite de la phase de groupes contre iG, il a été le meilleur joueur de son équipe grâce à son habileté et à sa créativité. Ses initiations avec Sion ont piégé Invictus Gaming dans la fosse du Baron et ont presque permis à l'équipe de revenir dans la partie.

inv_fnc_1

En ce qui concerne la voie du haut, plutôt que de faire jouer des tanks contre des carrys ou de tester l'adversaire, il semble plus prudent pour les deux équipes de faire jouer leurs jeunes stars, car elles sont en pleine réussite dans ce Championnat du monde. Le match promet d'être serré, Fnatic et Invictus Gaming devront prouver qu'elles savent s'adapter entre chaque partie. sOAZ et Duke peuvent être cet ajustement si Fnatic pense que l'équipe a besoin d'une bonne Téléportation pour soulager la voie du bas et permettre à Zdravets « Hylissang » Iliev Galabov de créer un décalage, ou si iG décide que TheShy a besoin d'une pause pour se ressaisir afin de gagner les parties suivantes.

Invictus Gaming et Fnatic sont les deux seules équipes à avoir deux top laners actifs dans une méta si particulière à ce poste. Cet été, elles ont toutes les deux transformé des blessures et des mises à l'écart en points forts. La flexibilité est la force de Fnatic et Invictus Gaming.

Chaque protagoniste a son rôle à jouer. Attendez-vous à voir Bwipo, sOAZ, TheShy et Duke lors de la finale du Championnat du monde 2018.

SINON, C’EST QUE CES ÉQUIPES N'AURONT PAS TOUT DONNÉ.